AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
forum en hiatus voir ici

Partagez | 
 

 "I almost wish we were butterflies and lived but three summer days" - ft. Ben Whishaw

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: "I almost wish we were butterflies and lived but three summer days" - ft. Ben Whishaw   Dim 12 Aoû - 15:46


Charles Ellison

Vingt-six ans ✾ Happy and Successful ✾ Investisseur dans l'industrie


Nom: Ellison Prénom(s):Charles. Date et lieu de Naissance : Né le 5 janvier 1824 à Aldbury, Hertfordshire.Situation : Fiancé depuis l'enfance à Virginia, il a vu leur engagement rompu alors qu'il avait dix-neuf ans. Il est resté célibataire depuis mais sa famille le pousse à se fiancer à une jeune femme particulièrement riche. Métier : Second fils d'un gentleman, il n'est pas destiné à hériter du domaine de son père, et a récemment décidé d'investir dans les usines du nord de l'Angleterre, estimant que c'est un domaine plein d'avenir. Groupe :A votre envie lequel vous sied le mieux?. Caractère: Alors qu'autrefois c'était un jeune homme tout ce qu'il y a de plus agréable et enthousiaste, sa rupture avec Virginia l'a rendu amer et bien plus dur vis à vis des femmes, et du genre humain en général.
Avatar: Ben Whishaw

✾ ✾ ✾ ✾ ✾

The man is a giddy thing


- Charles est née dans une famille fortunée du Hertfordshire. Il n'est pas le fils aîné, mais peut avoir d'autres frères et soeurs.
- Enfant aimé et choyé, il a toujours privilégié l'indépendance à la fortune et au rang.
- Les Ellison étaient très amis avec les Thornton, une autre riche famille de la région, et Charles a grandi en côtoyant leur fille, Virginia.
- A la mort de Mr et Mrs Thornton, l'oncle de Virginia, devenu son tuteur, est venu s'installer dans leur demeure. La présence de cet homme grossier, irrespectueux et aux moeurs dissolues a jeté un froid entre les deux familles, pour aboutir finalement à une rupture totale près de trois ans plus tard, accompagnée de l'annulation de l'engagement qui liait Charles à Virginia.
- La partie de l'histoire entre le refus de la jeune fille de s'enfuir avec lui et l'arrivée de Charles à Milton est laissée libre, il faut simplement prendre en compte le fait qu'il a été profondément marqué par ce qu'il pense être une trahison de la part de Virginia.
- Désirant être indépendant et construire sa propre fortune, Charles a décidé de partir pour Milton et d'y faire affaire.

✾ ✾ ✾ ✾ ✾

Now and forever

✾ Virginia Thornton ✾
Le plus cher désir des Thornton et des Ellison était de voir leur amitié scellée par un mariage entre leurs deux enfants, Charles et Virginia. Néanmoins, ce projet semblait compromis car les deux enfants ne semblaient guère s'entendre, du moins jusqu'au jour où la petite fille eut un accident de cheval qui abîma sa jambe droite. A partir de ce moment, les deux jeunes enfants ne semblèrent plus pouvoir se passer l'un de l'autre, et de cette amitié naquit un sentiment bien plus profond au fil des années qui s'écoulaient. Le scénario était parfait : ils s'aimaient profondément et il s'agissait d'une union que leurs parents approuvaient, et même encourageaient. Ils furent rapidement fiancés, en attendant d'être suffisamment âgés pour se marier. Mais tout s'écroula lors du décès des parents de Virginia, qui amena l'arrivée de l'oncle de la jeune fille, et peu à peu, une rupture totale entre leurs deux familles.

Lettre de Mr Charles Ellison à Miss Virginia Thornton
Aldbury, 13 juillet 1843

Ma chère, ma tendre Virginia,
Je n’ignore rien de la rupture qui a eu lieu entre nos deux familles, mais sachez que l’attitude de votre oncle, ainsi que la décision de mes parents n’ont en rien altérés les sentiments que j’éprouve pour vous : je vous aime et vous aimerai tant que je vivrai, et la seule pensée de devoir être séparé de vous m’est insupportable, d’autant plus lorsque je songe à l’endroit où je vous laisse. Car bien que vous m’ayez assuré que votre tuteur était bon pour vous, j’ai vu la terreur dans vos yeux et je sais parfaitement que ces marques sur vos poignets n’étaient pas les traces d’une simple chute. Imaginer ce que cet ignoble personnage vous fait subir me rend fou et je ne connaitrai le repos que lorsque je saurai avec certitude que vous êtes en sécurité.
Aujourd’hui plus que jamais, je veux être votre ami, votre confident, votre amant et votre mari. Peu importe l’opinion de nos familles, un seul mot de vous et je viendrai vous chercher, afin que nous puissions nous enfuir ensemble.

J’attendrai votre réponse avec la plus grande impatience,
Votre dévoué Charles.


Lettre de Miss Virginia Thornton à Mr Charles Ellison
Aldbury, 15 juillet 1843

Cher Monsieur,
C’est avec la plus grande surprise que j’ai lu le contenu de votre billet. Quels qu’aient pu être les sentiments que nous avons un jour éprouvés l’un pour l’autre, nous ne pouvons sérieusement envisager de nous déshonorer en allant à l’encontre de la volonté de nos familles, qui ne veulent après tout que notre bien. Sachez de plus que cela me serait impossible, car je suis à présent fiancée à un ami de mon tuteur, un gentleman de Londres. Je vous pardonne cependant, pour cela ainsi que pour les suggestions indignes que vous faites au sujet de mon oncle : soyez assuré que cet homme est parfaitement bon pour moi et que je suis tout-à-fait heureuse.
Je vous saurais gré de ne plus m’importuner désormais, sans quoi je me verrai dans l’obligation de rapporter votre insultante proposition à votre famille. Je quitte le Devonshire pour la capitale la semaine prochaine, il est donc probable que nous ne nous reverrons plus. Je vous souhaite néanmoins beaucoup de bonheur pour l’avenir.

Avec mes meilleurs sentiments,
Virginia Thornton


S'il ne voulut y croire au début, son départ prochain à Londres, la rumeur de ses fiançailles supposées dans le voisinages, ainsi que l'insistance de sa famille finirent par le convaincre que ses sentiments n'étaient plus réciproques. Il écrivit un glacial message de souhaits pour l'avenir et décida de l'oublier totalement.
Mais jamais il ne put l'effacer de sa mémoire. Blessé, meurtri et le coeur brisé, il ne parvint jamais à s'intéresser à une autre, et resta célibataire, jusqu'à aujourd'hui. Se rendant à Milton, il ignore que Virginia s'y trouve et qu'elle ne s'est jamais réellement mariée. Cependant, la rancoeur est tenace et ne s'oubliera pas si facilement...



✾ Nom prénom ✾
Voici sans doute la partie la plus importante du scénario : les liens. Alors à vos plumes!






Dernière édition par Virginia Thornton le Lun 13 Aoû - 17:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: "I almost wish we were butterflies and lived but three summer days" - ft. Ben Whishaw   Dim 12 Aoû - 15:57

Tout d'abord merci d'avoir lu mon scénario jusqu'au bout, et j'espère qu'il vous aura plus I love you Pour commencer, voici mes quelques petites exigences:

- L'avatar n'est pas négociable. J'adore Ben Whishaw et le couple qu'il forme avec Abbie, et je trouve qu'il colle parfaitement bien au personnage. En ce qui concerne le pseudo, ça m'arrangerait vraiment que vous le gardiez vu que c'est celui que j'ai utilisé dans ma fiche, mais si vraiment il ne vous plait pas, vous pourrez le modifier.
- Les détails de l'histoire sont modifiables, et le caractère est assez libre, il faut simplement prendre en compte l'effet qu'a eu sa rupture avec Virginia. Je suis ouverte à la discussion pour tous les points du scénario, je veux vraiment que vous soyez à l'aise pour jouer avec le personnage.
- Vous l'aurez compris, ce scénario est capital pour mon personnage, j'aimerais donc quelqu'un qui s'investisse vraiment (une réponse par semaine me semble très bien) et qui soit à l'aise avec le contexte et l'écriture. Je ne demande pas un Shakespeare en herbe, mais quelqu'un qui maîtrise relativement bien la grammaire et ne fasse pas trop de fautes d'orthographe. Concernant la longueur, je préfère largement la qualité à la quantité, et la longueur exigée par le forum me suffit largement (mais vous pouvez faire plus, hein Wink )
- Concernant leur relation, je la vois assez comme celle d'Anne et du Capitaine Wentworth dans Persuasion de Jane Austen (si vous connaissez) : il y a de la rancoeur d'un côté, de la déception de l'autre, et même s'ils s'aiment encore ça ne sera pas une partie de plaisir, d'autant plus qu'elle a perdu son ancien statut social tandis que lui est considéré comme un très beau parti courtisé par ces dames .

Voilà, j'en ai fini avec les exigences, si vous prenez mon scénario, je vous aimerai et construirai un autel en votre nom, et je vous promets des Rps de folie I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
 

"I almost wish we were butterflies and lived but three summer days" - ft. Ben Whishaw

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ELLIE ◊ butterflies are god's proof that we can have a second life. (terminé..)
» » Butterflies and Hurricanes « [Pv Jason et Chloé]
» The theban thief | I didn't become a puppet to other peoples desires, I lived and created my life as I intended it to be.
» It's not always rainbows and butterflies - JAYDEN
» Peace, love, butterflies and stupidty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✾ It's over :: ✾ Autres-