AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
forum en hiatus voir ici

Partagez | 
 

 What????? - Jo'-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: What????? - Jo'-   Jeu 4 Oct - 20:51

Joanna & Samuel




Voila quelques mois que j’ai appris avec surprise, ma paternité. S’il y a bien une chose à laquelle je ne m’étais pas attendu, c’était bien l’existence de ma fille. J’avais aimé sa mère, je l’aimais toujours. Pour moi, elle était unique, je me voyais mal vivre sans elle, et aujourd’hui encore je ne m’imaginais pas continuer à vivre tout seul dans cette grande maison. Joanna avait été assez claire, mais j’étais décidé à la faire changer d’avis. D’ailleurs, elle devait surement me trouver un peu collant, vu que j’étais désormais devenu un visiteur régulier chez la jeune femme. Je m’y rendais plusieurs fois par semaine et malgré les remarques qu’elle pouvait me faire, je savais qu’elle appréciait mes visites. Avec le temps elle allait surement finir par comprendre que je n’allais pas regretter mon choix. En fait, j’étais juste en train de mettre ma vie de côté pour aller les rejoindre. En fait, j’étais en train de devenir complétement dépendant d’elles, mais le pire c’est que j’adorais ça. J’aimais retrouver Joanna, J’aimais la voir s’énerver à cause de mon attitude, j’aimais la voir s’afférer dans sa maison et j’aimais par-dessus tout retrouver notre complicité. Et puis, il y avait Emma, notre petite tête blonde. Face à elle, je me sentais complètement à nu. Cette enfant avait fait fondre ma froideur et ma fierté avec une facilité indescriptible. Avec le temps, elle avait commencé à accepter ma présence. Quelle bonheur de la voir sourire quand je passe la porte, voilà qui me fait penser qu’elle était surement en train de m’attendre. D’un côté s’est assez compréhensible vu que je n’arrête pas de la couvrir de cadeau. Une poupée par si, une peluche par là. Surement pas la meilleure des méthodes pour éduquer un enfant, mais j’ai perdu tellement de temps que je tente de me rattraper, j’aime voir sourire ma fille. Alors bien évidemment quand je pars et que je les quitte, je me sens comme vide. Disons que je n’ai qu’une envie c’est refranchir la porte de la maison de Joanna et ne plus jamais en partir.


Il y a 15 jours, j’ai reçu une lettre, une convocation de la marine. Avant j’y serais allé avec plaisir, mais savoir que je ne pourrais pas voir Joanna et Emma est une vrai torture. D’une certaine manière, elles m’ont changé, mais j’aime ce que je suis devenu. Après tout, ce n’est pas si mal de changer, quand c’est pour changer en mieux. C’est la première fois que je regarde le temps qui passe avec une telle impatience. J’aime cependant retrouver le contact de l’océan, mais celui-ci n’apaise pas mon envie de repartir. D’ailleurs en y pensant, j’aimerais qu’Emma découvre celui-ci, Joanna aussi d’ailleurs, elle n’a jamais vu la mer.

Aujourd’hui, c’est le jour du retour, un jour attendu avec impatience. Cependant la fatigue est lasse et je tombe de sommeil. Ce n’est qu’au petit matin que j’émerge complètement endormi. J’ai même l’impression d’entendre Joanna hurler. Comme quoi elle ne cesse d’habiter mes pensées. C’est en descendant les escaliers que je commence à comprendre que je ne rêve pas. Je finis par m’immobiliser pour écouter un peu plus ce qui se passe. « Madame, Monsieur ne m’as pas prévenu de votre visite » J’entends la voix de la vieille femme, elle gère ma demeure et les employés, mais je sens dans sa voix une certaine amertume… J’entends aussi Joanna qui semble complètement perdu. Ni une ni deux, je sors et me retrouve face à la vieille femme surprise de mon arrivée. « Monsieur ? Cette dame » A vrai dire je ne prends même pas le temps de l’écouter. « Vous auriez du la laisser rentrez, vous avez vu comme il fait froid, est-ce une façon de recevoir les gens ? » D’un geste de tête, je la congédie je m’occuperais de son cas plus tard. Pour le moment je suis bien plus inquiet par Joanna qui a une mine affreuse. Je ne lui demande même pas si ça, je sais que ce n’est pas le cas. « Qu’est qu’il y a ? »



B-NET
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: What????? - Jo'-   Ven 5 Oct - 8:51

Samuel Ҩ Joanna
« I love you, I need you »


Tendrement, je pose ma main sur le front d'Emma. Cela fait quelques jours qu'elle est malade, et malgré tout ce que je tente, son état ne s'améliore pas, au contraire, il semble s'aggraver. Je me sens tout simplement impuissante, je n'ai aucune idée quoi tenter d'autre. Appeler un medecin ? J'ai bien envie de le faire, mais c'est impossible. Je n'ai pas l'argent nécessaire, même si je lui donnerais tout ce que j'ai. Et c'est sans doute cela le plus frustrant : savoir que l'on a tout simplement pas le moyens de sauver sa fille. Non, il ne faut pas penser de la sorte, elle s'en sortira... Une nouvelle crise de toux de la petite me fait froid dans le dos. Je le sers tendrement dans mes bras, je tente de lui montrer que je suis là pour elle, mais je sais parfaitement que cela ne suffira pas. Mon regard se pose alors sur la peluche qu'elle tient dans ses bras. Un jouet bien trop cher pour que je puisse le lui offrir. Elle l'a de son père. Samuel. N'a-t-il pas dit qu'il reviens aujourd'hui ? A vrai dire, je déteste l'idée de devoir lui demander de l'argent, mais l'amour que je porte à ma fille est bien plus fort que ma fierté. J'embrasse tendrement Emma sur le front. "Je reviens vite, d'accord?" Rapidement, j'attrape un châle avant de demander à une de mes voisines si elle peut garder Emma. Ici, tout le monde a ses propres problèmes, mais en cas de besoin, on s'entreaide, et c'est grace à ca que je peux partir quelque minutes de la maison, sans devoir m'inquiéter encore plus. Des regards surpris, même méprisants se posent sur moi tandis que je cours à travers les rues. Mais à vrai dire, cela m'est égal. La seule personne à laquelle je pense, c'est Emma. Je suis sûre que Samuel acceptera d'aider, après tout, il n'a recculé devant aucune dépense pour faire plaisir à sa fille pendant ces deux dernières semaines. Et même si je n'aime pas l'idée de devoir lui demander de l'argent pour payer un médecin, je sais qu'il le fera sans hésiter. Il ferait sans doute beaucoup plus pour nous, mais je ne veux pas trop profiter de sa générosité.
Enfin j'arrive devant sa maison. Je n'y ai jamais posé pieds, il m'a juste dit l'adresse lors d'une de ses visites pour me dire où est-ce que je le trouverais en cas de besoin. A l'époque, je ne pensais pas en avoir besoin un jour, comme quoi, je me suis bien trompée. Je frappe à la porte, et peu d'instants plus tard, je me trouve face à une vieille dame qui me regarde de haut. Son regard balaye mes habits usés, et elle ne se donne même pas la peine de cacher qu'elle ne me pense pas "digne" de parler au maître de maison. Le pire est certainement que je suis parfaitement en mesure de la comprendre. Eviter que des mendiants ne viennent troubler le repos de Samuel fait parti de son travail, et à ses yeux, je ne dois pas être plus qu'un mendiant. Le pire est certainement qu'elle a raison. "Je dois parler à Samuel... Je veux dire, Mr. Martins. C'est urgent" Sans doute que cette phrase, on ne la lui a dite que trop souvent. En temps normal, je n'aurais certainement pas insisté, mais aujourd'hui, c'est autrechose. Il est hors de question que j'abandonne. "S'il vous plait, dites lui que je l'attends. Nous avons grandit ensemble. Il me recevra." Son regard me dit clairement qu'elle ne me croit pas un mot. A sa réponse, je réfléchis si je dois tenter de passer de force. Mais comment trouver Samuel dans cette grande maison ?? Heureusement qu'à ce moment, le maître de maison en personne arrive. Sans doute que je n'ai jamais été aussi soulagée de le voir. Comme toujours, il comprend si quelque chose ne va pas, bien qu'aujourd'hui ce n'est certainement pas bien difficile à le remarquer. Je ne sais pas par où commencer, et je me sens gênée de devoir lui demander ca. "C'est Emma... Elle est malade, et je ne sais plus quoi faire. Est-ce que tu..." je ravalle rapidement ma fierté. Je déteste l'idée de lui demander ca, mais c'est pour Emma. "Est-ce que tu pourrais faire appeler un médecin pour elle ? S'il te plait ?" Sans doute que j'aurais pu lui demander directement l'argent pour un médecin, mais personne ne me croirait que cet argent m'appartient vraiment, tout le monde croirait que je l'ai volé... Et vu les conséquences, je serais bien incapable d'aider ma fille. Alors il vaut certainement mieux que ce soit Samuel qui envoie chercher un médecin... et que ce soit lui qui le paie.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: What????? - Jo'-   Ven 5 Oct - 20:15

Joanna & Samuel



Deux semaines de marines, autant vous dire que la fatigue était au rendez-vous. J’avais fait le choix de partir juste après mon service pour pouvoir retrouver le plus rapidement ma petite famille, car pour moi c’était bien le cas. Et même s’il n’y avait pas de mariage, ça ne changeait pas beaucoup de chose pour moi, si ce n’est que je supportais mal la distance que Joanna avait installée entre nous. Quant à Emma, je tentais pour le moment de créer une relation, mais je commençais à craindre sa réaction. Le jour ou elle apprendrait la vérité, elle risquait d’être en colère. Cependant je ne me voyais pas lui dire la vérité, sans l’accord de Joanna, c’était quelque chose qu’on devait voir ensemble et puis la dernière chose que je voulais, c’était faire du mal à ma fille. Je n’avais pas besoin de beaucoup de preuves, je savais très bien que l’amour que je possédais pour Joanna et pour notre fille ne changerait pas. Devoir vivre loin d’elle était une vraie torture. J’ignorais s’il en était de même pour elle, mais elle avait fait son choix, je ne pouvais plus qu’espérer qu’elle change d’avis. Heureusement j’avais bon espoir que cela change, j’étais en effet bien décidé à la faire craquer. Autant dire qu’elle n’avait pas encore tout vu. Bref, j’étais donc bien décidé à partir la retrouver le lendemain de mon arrivée. Je n’avais cependant pas pensé m’y rendre le matin, sachant très bien qu’elle était en train de travailler. Le plus souvent je m’y rendais le soir, c’était un peu le seul moment ou j’étais sur de pouvoir la trouver. J’étais donc décidé à partir faire les boutiques, peut être acheter une robe à Emma,livres, des gateaux, de quoi passer une bonne soirée. Je n’avais donc pas du tout prévu de voir Joanna. La surprise était donc de taille. J’aurais aimé qu’elle vienne pour le plaisir, mais je la connaissais assez bien pour savoir que ce n’était pas du tout le cas. Je savais reconnaitre l’inquiétude et là c’était difficile de passer à côté. Au moment ou elle parla d’Emma, mon poil se hérissa. La simple idée qu’elle puisse être en danger me donnait envie de courir pour aller la chercher. Mais ça n’allait surement pas aider. Je devais réfléchir et tenter de comprendre. Et aussi tenter de calmer Joanna, j’avais peur qu’elle tombe, elle était toute tremblante. Je savais aussi qu’elle avait du prendre sur elle pour venir me demander de l’aide. Par chance j’étais revenu assez tôt. Heureusement… « Retourne la voir, je vais chercher le médecin et j’arrive » A vrai dire, je ne lui laisse pas vraiment le temps de répondre. Je fais demi-tour pour rentrer dans la maison. Je ressors quelques minutes plus tard, mais Joanna n’est déjà plus là. En toute logique, il me faut mon portefeuille. A vrai dire, je ne laisse pas vraiment le choix au medecin. Par chance, je le connais, un ami qui est lui aussi venu s’installer à Milton, conscient que la ville apporte son flot de maladie. Je crois qu’il n’a même pas le temps de comprendre que je le fais monter dans le fiacre. On arrive chez Joanna, Je laisse passer le médecin. Durant le voyage j’ai eu le temps de lui expliquer qu’il s’agissait d’une petite fille. Il suit donc Joanna jusqu’à la chambre d’Emma. J’en fais de même. Je n’ai jamais vu ma fille aussi pale . Je reste sur le palier presque choqué. « C’est assez inquiétant à vrai dire... les bronches sont encombrées… C’est surement dut à l’humidité, mais aussi et surtout à cause du charbon. Votre fille risque aussi de vous faire des crises d’asthmes. Je vais vous donner quelque chose pour l’aider à respirer, mais le mieux serait de l’amener dans un lieu plus respirable. » Il prend congés, je le raccompagne donc jusqu’à la porte avant de revenir dans la chambre ou se trouve toujours Jo. Je soupire avant de m’approcher d’elle, posant délicatement ma main sur son épaule. « Tu as bien fait de venir me chercher… Jo’ pourquoi tu viendrais pas chez moi avec Emma, la maison est saine, ça sera mieux pour elle. »





B-NET
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: What????? - Jo'-   Mar 9 Oct - 18:59

Samuel Ҩ Joanna
« I love you, I need you »


Je n'ai jamais demandé de l'aide à Samuel. J'ai toujours été trop fière pour le faire, j'ai toujours eu peur qu'il finisse par penser que je ne suis avec lui uniquement pour son argent. Sans doute que d'autres le pensent, mais je ne voulais jamais qu'il soit du même avis qu'eux. Je l'aimais pour la personne qu'il était, et non pas pour son statut ou son argent. Et en ce point, cela n'a pas changé, même si désormais il est bien plus riche qu'il ne l'était à l'époque. Si ce ne serait pas pour Emma, notre fille, je ne lui aurais certainement rien demandé. Il ne me doit rien, et bien qu'il aurait certainement accepté si je lui demandais de l'argent pour vivre, je ne peux tout simplement pas me résoudre à une telle chose. Il ne me doit rien. Ce qu'il y avait entre nous, je ne l'ai pas fait par calcul, espérant toucher une part de son argent, mais tout simplement par amour. Vu la situation dans laquelle je vis désormais, il est sans doute idiot de vivre après de telles principes, de telles valeurs, après tout, cela ne m'a mêné à rien de bon. Et pourtant, c'est en partie à cause de cela que je ne suis pas tombée encore plus bas. Si je dois vivre de presque rien, autant le faire dignement. Demander de l'argent à Samuel me coûte, mais finalement, ma fierté n'a pas lieu d'être. C'est pour ma fille que je le fais, et il n'y a rien au monde que je ne ferais pas pour elle.
Quand Samuel me dit de partir, pour une fois, je l'écoute et me hâte de retourner auprès de ma fille. A mon arrivée, ma voisine repart après m'avoir adressée quelques mots de reconfort. Elle a elle-même sa propre famille de laquelle elle doit s'occuper et n'a pas le temps de rester avec moi. A vrai dire, j'aimerais ne pas être seule à de telles moments, mais ce n'est pas la compagnie de mes voisines que je désire, mais tout simplement celle de Samuel. Il est sans doute le seul capable de me comprendre sans qu'on ait besoin de se parler. D'ailleurs je n'ai sans doute jamais été aussi soulagée de le voir qu'à ce moment, quand il franchit la porte en compagnie d'un médecin. Rapidement, je me pousse du chevet pour faire place au jeune médecin. D'ailleurs comme toutes les personnes "éduquées" comme elles aimaient s'appeler, il ne semble pas être très réaliste. Ne comprend-il donc pas que si je vis ici, c'est parce que c'est la seule habitation que je puis m'offrir ? Si je ne me serais pas autant inquiété pour Emma, sans doute lui aurais-je répondu assez sèchement, mais vu la situation, je n'en ai aucune envie. Je me contente d'hocher la tête en signe que j'ai compris ce qu'il vient de me dire, même si je n'ai pas la moindre idée de ce que je vais bien pouvoir faire pour changer ma fille d'air. A Milton, j'ai un travail, une vie. Et si nous quittons la ville, je ne vais certainement pas trouver un travail ailleurs. Une femme célibataire avec un enfant doit déjà être heureuse si elle trouve un travail dans les usines. Je laisse à Samuel le soin d'accompagner le médecin jusqu'à la porte, profitant du départ des deux hommes pour m'asseoir aux côtés d'Emma et de la serrer doucement dans mes bras. Enfin, départ... Connaissant Samuel, il va revenir, il ne partirait jamais de la sorte, il est bien trop inquiet lui aussi. D'ailleurs au moment même que je pense cela, il re-entre dans la petite pièce. Sa présence a quelque chose de rassurant, sa main posée sur mon épaule encore plus. Mais ses paroles ont quelque chose d'énervant. Je roule des yeux avant de répliquer à voix basse. Emma n'a pas besoin d'entendre chacun de mes mots. "Tu veux faire venir vivre ton ancienne maîtresse et t.. son enfant chez toi ?? Qu'est-ce que c'est généreux!!!" Ces mots sont sorties de ma bouche avant même que je n'ai eu le temps de réfléchir à leur impact. D'ailleurs, je me ressaisi rapidement. Il veut seulement aider. Il ne mérite pas que je réagisse de la sorte. "Je suis désolée, je n'aurais pas du dire ca. Mais est-ce que tu crois vraiment que c'est une bonne idée ?" Pour moi, quand le médecin a parlé de changer d'air, je n'entends pas vivre quelques rues plus loin... De toute manière, cette situation me dépasse, et je n'ai pas la moindre idée quoi faire pour aider Emma. "Crois-tu que cela va lui aider?" A vrai dire, je n'en ai pas la moindre idée, mais Samuel semble bien plus sûr de lui sur ce point....

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: What????? - Jo'-   Mar 9 Oct - 20:02

Joanna & Samuel




Je n’avais jamais été face à cette situation. Je ne connaissais pas Emma depuis longtemps. Intérieurement cela me donnait envie de crier de rage. Père, je ne méritais même pas ce terme. Ce n’était pas ça un père. Je m’en voulais, je ne pouvais pas laisser ce sentiment derrière moi. Je tirais doucement le col de ma veste. Observant, le médecin. Je n’aimais pas ce sentiment d’impuissance. Savoir que la vie de ma fille était en danger me serrait le cœur dans un véritable étau. De quoi m’aider à comprendre que l’instinct paternel est bien présent. Difficile de ne pas s’en vouloir, si j’étais rentré plutôt, je serais venu les voir plutôt et j’aurais pu agir en conséquence. Là, pris de cours, je n’ai aucun pouvoir, je n’ai que l’espoir que ça ne soit pas trop grave. Voir Emma dans son petit lit, aussi blanche comme un linge, la respiration difficile, me ramène à une douleur sans nom. Douleur que je semble partager avec Joanna. D’un certain côté, je suis heureux de ne pas affronter cela tout seul, ce qui est surprenant vu ce que tout Joanna a dû vivre seule. Pour moi, la vie s’est achevée le jour où elle est partie, mais elle semble ne pas comprendre. Si seulement il m’était donné la possibilité de lui faire comprendre. Difficile d’accepter que la vie soit faite de choix, des choix qui changent tout. Il m’aurait suffi de me lancer à sa poursuite, de la trouver, et tout aurait été différent. Ou peut-être que tout serait pire. En tout cas, Joanna n’allait pas se débarrasser aussi facilement de moi. Heureux de l’avoir retrouvé, je n’allais pas la laisser partir. Pour le moment, j’étais cependant loin de penser à la reconquérir, vu que mon intérêt était porté sur Emma. Je trouvais d’ailleurs le médecin assez long. Cependant, je savais aussi qu’il était très compétant et qu’Emma était entre de bonnes mains avec lui. Il était réputé et je savais aussi qu’il ne s’attarderait pas sur ma vie privée. Vu mon inquiétude, il y avait surement peu de doutes sur ma paternité. Puis Emma me ressemblait, du moins un peu. J’étais assez soulagé des nouvelles, je me voyais déjà devoir faire face à des nouvelles bien plus inquiétantes. Sur le coup, la proposition m’avait semblé des plus descentes, mais la réponse de Joanna était assez froide pour me ramener sur terre. Difficile donc de garder un air neutre. Déçu de sa réponse ? Oui bien sûr, c’était blessant. Je finis tout de même par m’approcher d’elle. De toute manière, j’ai toujours été incapable de la faire souffrir, du moins pas d’une façon volontaire. « Pour moi, tu n’as jamais été ma maitresse… et tu le sais bien » Je comprends cependant sa réticence. Quand on voit la réaction de ma gouvernante… Autant dire que cela ne va surement pas se passer comme ça. Joanna a tout pour devenir une grande dame, je n’ai aucun doute la dessus, il faut juste qu’elle trouve le courage de se lancer. Et personnellement, je préférerais la savoir chez moi que dans cette demeure prête à s’écrouler.
« Jo… Tu peux toujours rester chez moi le temps de trouver un autre lieu de vie, plus sain… Ou juste le temps qu’elle aille mieux, je ne te propose pas un mariage, tu m'as déjà dit non, encore moins que tu deviennes ma maitresse, ce n'est pas ce que je veux. Donc je sais très bien que je ne dois rien espérer de ta part, tu as étais claire à ce sujet là!
. Emma sera mieux chez moi… c’est un fait... Juste pour quelques jours »
Je tente mon air de chien battu.. logiquement ça marche toujours. « et puis ça peut aussi te décharger du loyer.. »




B-NET
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: What????? - Jo'-   Mer 10 Oct - 11:59

Samuel Ҩ Joanna
« I love you, I need you »


Il y a certainement pas mal de choses que je regrette dans ma vie, mais ma relation avec Samuel n'en fait pas partie. Je l'ai toujours aimé, cela n'a pas changé, et si je devais revivre notre histoire, je ne changerais sans doute pas grand chose. Non, j'avais toujours apprécié sa présence, bien qu'au départ c'était bien sûr beaucoup plus innocent. Je le voyais tout simplement comme un ami, comme quelqu'un de qui ne je voulais pas vraiment être séparée. Sans doute qu'il avait certainement pu s'imaginer bien mieux qu'une petite fille qui le suit partout, mais il m'avait toujours accepté dans sa vie, et jamais il ne m'avait fait sentir la différence sociale qui existait entre nous. C'était sans doute une des nombreuses raisons pour lesquelles je suis rapidement tombée amoureuse de lui. Il m'a toujours donné l'impression d'être importante, au moins à ses yeux, et je ne voulais jamais plus. Cela m'a toujours suffi. Encore aujourd'hui, il me traite comme une égale alors que tout nous sépare. Nos lieux de vie reflètent cette différence. Il n'est pas difficile de savoir ce qu'il pense de ma maison, à quel point cet environnement lui déplait. Il n'a jamais rien dit à ce sujet, mais je le vois dans son regard. Nous nous connaissons beaucoup trop bien pour pouvoir cacher de telles choses à l'autre. Sans doute il n'a rien dit à ce sujet jusqu'à maintenant uniquement pour ne pas me blesser. Il sait que j'ai moi aussi ma fierté. Certes, je n'ai pas grand chose, mais au moins je suis indépendante.
Ces derniers jours passés à m'inquiéter pour l'état de ma fille m'ont fatiguées. Sans doute est-ce à cause de cela que je réagis bien plus froidement à sa remarque que je ne le voulais. Ce n'est pas juste de lui dire cela, il ne le mérite pas. Il m'a toujours bien traité, et depuis qu'il est au courant de sa paternité, il a fait de son mieux pour tenter de se faire une place dans la vie d'Emma. je tente donc de me resaisir, de mieux me contrôler, chose qui n'est pas vraiment facile vu la peur que j'ai pour Emma. J'ai peur de la perdre, et je n'ai pas la force de me disputer avec Samuel une fois de plus. Sa présence à tendance à me faire sortir de mes gonds, mais en même temps, elle est rassurante. Cela fait du bien de savoir que l'on n'est pas seul dans ce genre de situation. "Oui, j'en suis consciente, je suis désolée" Samuel n'a rien fait pour mériter ma colère, bien au contraire il fait de son mieux pour aider Emma, sans parler qu'il semble lui aussi s'inquiéter. Peut-être qu'il a raison, peut-être que cela serait vraiment mieux de s'installer chez lui, du moins jusqu'à ce qu'Emma aille mieux. Mais cette idée ne me plait pas. La réaction de sa servante n'est qu'une des raisons qui me poussent plutôt à refuser cet offre. Ses autres employés allaient certainement réagir de la même manière, et bien qu'aucun d'entre eux n'oserait dire quelque chose devant le maître de maison, en son absence, ils n'allaient certainement pas s'en priver. Et je veux éviter qu'Emma n'ait à subir cela. Mais de l'autre côté, Samuel a raison sur le fait qu'il faut faire quelque chose. Je ne sais pas si le médecin a raison en disant que ma fille a besoin d'n changement d'air, mais je sais qu'il faut faire quelque chose. Alors peut-être que d'accepter la proposition de Samuel est une bonne chose à faire ? J'entends l'amertume dans la voix de Samuel quand il me parle. A l'entendre, on dirait que je viens de l'accuser de m'avoir fait une offre peu honorable... et cela n'a nullement été mon intention. Je fais confiance à Samuel, je l'ai toujours fait. "Samuel, je n'ai jamais voulu dire cela..." Il doit croire que je n'ai aucune confiance en lui. Je me mordille la lèvre. A vrai dire, je viens de prendre ma décision, mais cela est difficile à avouer. Et ce n'est pas cette facon bien particulière avec laquelle il me regarde qui change quelque chose, ni son dernier argument peu convaincant. "D'accord" Je tente de lui sourire "Merci" Apres tout, rien ne l'oblige à m'aider ou à aider sa fille. Sans doute que bien d'autres hommes dans la même position que lui n'auraient pas agit de la même facon.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: What????? - Jo'-   Sam 20 Oct - 16:27

Joanna & Samuel



Ce n’est pas parce que toutes ces années ont passé que je vais apprécier qu’elle me parle comme à un chien. Je le sais, la situation est avant tout de ma faute et je l’ai accepté. Mais elle semble ignorer a quel point il est difficile de faire avec elle. Je voudrais tout lui offrir, mais elle ne veut rien. Bien sur que j’ai envie qu’elle devienne ma femme, mais ce qu’elle vient de dire et encore une preuve qu’elle ai loin d’avoir ça en tête. J’ai l’impression d’être finalement l’homme qui a ruiné sa vie et qu’importe ce qu’il dise ensuite pour se rattraper le mal est fait. Après tout, elle me tient responsable, du moins d’une certaine façon, mais je ne pense pas être responsable de mon statut social. Désolée d’être né riche, mais je n’ai pas eu mon mot à dire. Je ne sais pas quoi lui dire pour la rassurer, mais je sais qu’il est surement mieux que je la laisse venir à moi que le contraire. Il est cependant sur et certain que je n’attendrais pas des années qu’elle décidé à ouvrir enfin les yeux. La situation deviendrait trop dur pour moi, l’amour a beau nous donner beaucoup, a un moment on ne peut pas non plus tout perdre pour lui. Certains en sont peut être capable, j’ai le malheur de vous annoncer que ce n’est pas le cas. Surtout quand on fait face a une personne aussi froide que Jo. A part dans ses brefs moments ou elle décide enfin de se laisser aller. C’est surement ça le plus frustrant, savoir qu’elle m’aime toujours mais voir qu’elle se refuse à m’aimer par peur que je la laisse tomber un jour, comme si j’étais comme ça. Ce n’est pas ma vie qu’elle a peur de détruire, j’ai plus l’impression qu’elle a peur de devoir affronter le jour ou il me viendrait pas la tête de ne plus m’aimer. Elle ne semble pas penser qu’un jour elle puisse aussi ne plus m’aimer. Non ça lui ne passe en tête. Que pourrais-je en penser. Si un jour elle ne m’aime plus, si je l’ai épousé ? Que me restera-t-il ? Rien n’est-ce pas. Et pourtant je n’y pense pas, je l’aime trop pour avoir ce genre de pensées néfastes. Pour moi, on a perdu bien trop de temps. Bien trop d’année, la vie ne vous ai pas offerte éternellement. Alors si en plus, on joue à perdre du temps par peur de l’engagement. Je préfère garder cela pour moi. De toute façon, je sais que ce n’est même pas la peine d’aborder le sujet pour le moment, je n’ai pas envie d’entendre toujours les mêmes arguments. A la longue, c’est fatiguant et je suis finalement bien plus intéressé par l’état de ma fille qui semble tout de même assez inquiétant. Je préfère m’abstenir de répondre. Ces excuses n’ont qu’un gout amer pour moi. Je ne sais finalement pas trop quoi penser et vu l’état de notre fille, je préfère mettre ça sur le compte de son inquiétude. C’est plus facile à supporter d’une certaine façon. Je n’ai pas envie de la garder en prison chez moi, mais je sais qu’elle ne pourra jamais offrir à notre fille tout ce que je peux lui offrir financièrement. Certes l’argent ne fait pas le bonheur, mais dans ce monde plus on a de l’argent plus on a de la chance de bien évoluer dans ce monde. « Tu devrais préparer vos affaires, je reviens, je vais chercher une voiture et demander que l’on prépare vos chambres » Je tente quand même un sourire, même si j’ai du mal à digérer ce qu’elle m’a dit un peu plus tôt. « Je reviens vite » Je ne sais pas vraiment si elle m’a répondu ou pas. De toute façon je crois que je suis parti pour ne rien entendre, pas envie une fois de plus de me faire rabaisser. Car sans le vouloir, c’est finalement ce qu’elle fait.


B-NET
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: What????? - Jo'-   

Revenir en haut Aller en bas
 

What????? - Jo'-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✾ It's over :: ✾ RPs-