AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
forum en hiatus voir ici

Partagez | 
 

 Georgiana ♣ No one decides my fate but me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Georgiana ♣ No one decides my fate but me.   Mer 29 Aoû - 18:07


Georgiana Dalloway

Vingt ans ✾ Happy and Successful ✾ Aucun emploi


Nom: Dalloway. Prénom(s): Georgiana, surnommée George, Georgie ou encore Georgia. Date et lieu de Naissance : Elle est née dans un petit village du Sussex, le 21 juin 1830. Situation : Elle est actuellement fiancée à un gentleman anglais qu'elle connaît à peine. Métier : Aucun voyons, une fille de gentleman ne travaille pas. Passe-Temps : Bien qu'elle possède une maîtrise de tous les arts d'agrément que doit pratiquer une jeune fille accomplie, elle préfère amplement les promenades à cheval et participer aux parties de chasse. Lorsqu'elle est en ville, elle ne rechigne jamais à se mêler aux réceptions et bals, elle qui aime tant danser. Elle peut cependant à certains moment préférer une activité plus calme et se plonger dans un livre, en général de philosophie ou de politique, ce qui peut paraître étonnant pour une femme. Groupe : Happy and Successful, sans aucun doute. Caractère: Au premier abord, elle semble être une jeune fille particulièrement naïve, ne songeant qu'à ses toilettes et à plaire en société. Cependant, il faut peu de temps avant de se rendre compte que tout ceci n'est qu'un leurre, car Georgiana n'est dénuée ni d'intelligence, ni de caractère. Loin d'être candide, elle est au contraire une fine observatrice, ayant parfaitement compris les rouages de la société et comment en jouer pour se faire une place, malgré son statut de femme. Elle aime plaire, c'est certain, et choque souvent par sa conduite impertinente ou sa trop grande franchise. Elle possède un tempérament extrêmement prononcé, et bien qu'elle ne soit guère imposante physiquement, il faut avoir du courage pour oser lui tenir tête lorsqu'elle se met en colère ou décide quelque chose. Bien qu'elle semble parfois ne considérer les individus que comme des sujets d'observation, elle est extrêmement fidèle et dévouée en amitié. Il est en revanche difficile de savoir ce qu'elle pense de l'amour : un jour elle prétendra que seul un bon revenu peut assurer le bonheur, le lendemain que ce serait s'avilir que de se marier sans sentiment. Sans doute est-ce en partie par jeu, en partie par incertitude chez une jeune femme qui n'a jamais aimé.
Si votre personnage était un personnage de roman du 19ème, lequel serait-il? Elle serait sans doute un savant mélange entre Emma Woodhouse et et Elizabeth Bennet. Avatar: Charity Wakefield.

✾ ✾ ✾ ✾ ✾

The man is a giddy thing


Il était unanimement reconnu auprès de ses voisins et amis que Mr Robert Dalloway était un homme particulièrement chanceux. Fils aîné d’un riche gentleman, il avait hérité d’un vaste domaine dans le Sussex ainsi que d’une fortune des plus conséquentes. Mais sa félicité ne s’arrêtait pas là, car il avait eu le bonheur de faire un mariage d’amour avec une jeune fille dont la beauté compensait très nettement le peu de fortune. Miss Jane Grey était devenue Mrs Dalloway et donna rapidement à son époux un premier enfant, une fille, à qui l’on donna le prénom de sa mère. Malgré sa joie, Robert espérait sincèrement avoir un fils, afin de facilité la succession, mais également pour avoir le plaisir de transmettre à un jeune garçon tout ce que son père lui avait appris il fut un temps. Malheureusement pour lui, le deuxième enfant qui suivit de peu le premier fut également une petite fille, prénommée Maria. Cette fois-ci, le digne Mr Dalloway eut quelque difficulté à dissimuler sa déception, ce qui ne manqua pas de nuire aux relations qu’il entretenait avec sa femme. Celle-ci était cependant en excellente santé, et il retrouva rapidement l’espoir qu’elle lui donnerait un jour le fils auquel il rêvait tant. Mais les années passèrent, et aucun garçon ne vint. Puis, un beau jour, quatre ans après la naissance de sa seconde fille et deux ans après une fausse-couche, Jane tomba de nouveau enceinte. Malheureusement, ce fut une nouvelle fille qu’elle mit au monde, la dernière, Georgiana. Après cette grossesse, l’état de santé de Mrs Dalloway s’altéra de manière inquiétante. Malgré les bons soins de son mari, ainsi que des médecins, elle ne se rétablit jamais complètement et finit par s’éteindre, après près de trois ans de lutte contre son mal.

Fut-ce le chagrin de son père, son désir inaccompli d’avoir un fils ou le fait qu’elle soit la dernière des trois filles, quoi qu’il en soit, l’éducation de la petite Georgiana fut pour le moins négligée. Elevée de manière bien plus libérale que ses soeurs, elle était encouragée à prendre le plus possible de l’exercice, au profit de leçons qui auraient pu lui être plus utiles en tant que future jeune femme du monde. Lorsqu’elle eut atteint l’âge de huit ans, Mr Dalloway décida qu’il ne supportait plus de vivre dans la demeure où avait péri sa femme et prit le parti de s’établir à Londres, réservant son domaine du Sussex à quelques séjours que lui ou ses filles feraient à la campagne. Les trois jeunes demoiselles furent bien attristées de quitter les lieux de leur enfance, mais se consolèrent bien rapidement en songeant à tous les plaisirs qui les attendaient une fois à la capitale. Une fois sur place, le bon père de famille sembla peu à peu retrouver goût à la vie grâce à la société citadine. Il sembla alors réaliser les lacunes qu’avait subi l’éducation de sa petite dernière et tenta de les compenser en engageant une gouvernante qui fut chargée de s’occuper d’elle. Au début réfractaire à l’apprentissage, elle tomba par bonheur sur une enseignante qui sut tirer à profit les dispositions naturelles de l’enfant et lui donna le goût de l’apprentissage et du développement de ses capacités intellectuelles. D’une enfant mal dégrossie, elle devint une fillette aussi accomplie que l’on peut l’espérer en à peine quelques mois. Elle grandissait et promettait de devenir une jeune demoiselle tout-à-fait charmante. Quant à ses soeurs, bien que Miss Jane fut l’aînée, ce fut Miss Maria qui fut la première à se marier, à un jeune Lord, fort laid, mais terriblement fortuné. Heureusement pour la première des filles, la chance lui sourit à son tour et elle s’éprit d’un gentleman réellement charmant, mais qui s’avérerait bientôt être un incorrigible coureur de jupon. Ses deux soeurs mariées, Georgiana se retrouva très jeune libre de pouvoir marcher hors de leur ombre.

Mais son existence s’apprêtait à s’assombrir, sous les traits d’une jeune fille de tout juste dix-huit ans répondant au nom de Miss Lucy Marshall. Celle-ci était aussi dévote et sèche que feue Mrs Dalloway avait été tendre et généreuse. Pourtant, le père de Georgiana en tomba follement amoureux et prit la décision de se remarier. La faible différence d’âges entre belle-mère et belle-fille, mais surtout les divergences de leurs caractères les poussèrent instantanément à se témoigner une hostilité mutuelle et grandissante. Tandis que Lucy trouvait Georgiana impertinente et bien trop extravertie pour une jeune fille, cette dernière estimait sa belle-mère ennuyeuse, perfide et dépourvue de générosité. Malheureusement pour elle, cette dernière acquit peu à peu sur son père une emprise contre laquelle la jeune demoiselle ne pouvait lutter. Mrs Dalloway finit par convaincre son mari de l’envoyer dans l’une de ses froides et dures pensions anglaises. La seule consolation de Georgiana fut d’y retrouver sa cousine du nord, Elinor, qui devint bientôt une véritable amie et confidente, plus proche d’elle que ses véritables soeurs l’avaient jamais été.

Ces années furent éprouvantes, mais forgèrent son caractère et lui permirent de s’affirmer. Elle en sortit en même temps que sa cousine, à l’âge de dix-huit ans, et put tout comme elle profiter de la société londonienne. Elle était sans doute moins belle qu’Elinor, mais elle avait du charme, beaucoup de charme et attirait bon nombre de prétendants, qu’elle dédaignait tous les uns après les autres. Elle aimait la liberté que lui accordait sa fortune, et n’envisageait pas le mariage dans l’immédiat, lui préférant l’indépendance. Souvent choquante dans ses propos et attitudes, elle semblait n’avoir peur de rien ni de personne. A une autre époque, nul doute qu’elle aurait fait une redoutable politicienne ou femme d’affaires. Malheureusement, elle fut bientôt privée de la compagnie de sa chère cousine, qui quitta Londres pour se marier et sut alors que son tour viendrait tôt ou tard. En effet, si son père n’était pas pressé de la voir quitter le nid, sa belle-mère en revanche voulait à tout prix se débarrasser d’elle afin de ne pas défavoriser le fils qu’elle avait eu avec Mr Dalloway, futur héritier de la fortune et du domaine du Sussex. Elle convainquit donc son époux de fiancer sa belle-fille à un gentleman ennuyeux comme la pluie, deux fois plus vieux qu’elle, et aux idées particulièrement rétrogrades. Prête à tout pour rompre ses fiançailles, Georgiana dut cependant mettre ses projets entre parenthèses lorsqu’elle reçut une lettre de sa chère Elinor, lui décrivant par le menu les détails de son union malheureuse, et l’invitant à séjourner quelques temps chez elle. Prenant tout juste le temps de préparer ses bagages, la jeune filles se précipita pour partir par le premier train afin de se rendre à Histon dans les plus brefs délais, espérant pouvoir aider tant qu’elle le pouvait sa cousine.

✾ ✾ ✾ ✾ ✾

Derrière l'écran

Pour faire court, je joue Virginia en DC, et j'ai fini par craquer xD.










Dernière édition par Georgiana Dalloway le Jeu 30 Aoû - 9:30, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Georgiana ♣ No one decides my fate but me.   Mer 29 Aoû - 18:25

Héhé, re-bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Georgiana ♣ No one decides my fate but me.   Mer 29 Aoû - 18:29

re Very Happy Ma couuuussssiiinnneee xd
La jolie Charity
Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Georgiana ♣ No one decides my fate but me.   Mer 29 Aoû - 18:29

Merci Flora!!!

Ooooh merci Elinor En plus on en trouve tellement peu des avatars de Charity!!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Georgiana ♣ No one decides my fate but me.   Mer 29 Aoû - 18:59

De rien ^^ je l'avais sur mon ordi vu que je l'avais joué sur un forum ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Georgiana ♣ No one decides my fate but me.   Mer 29 Aoû - 19:47

Re-Bienvenue
Si j'ai bien compris lol
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Georgiana ♣ No one decides my fate but me.   Mer 29 Aoû - 20:50

Merci Samuel!!!

Oki Elinor <3 J'essaie de vite terminer ma fiche pour qu'on puisse torturer ce pauvre Edward ensemble xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Georgiana ♣ No one decides my fate but me.   Jeu 30 Aoû - 9:31

Ma fiche est terminée
Revenir en haut Aller en bas
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Georgiana ♣ No one decides my fate but me.   Jeu 30 Aoû - 9:42

J'adore ton nouveau personnage I love you Je te valide dnc ma chère cousine Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Georgiana ♣ No one decides my fate but me.   Jeu 30 Aoû - 9:45

Merci ma chère, contente qu'elle te plaise I love you
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Georgiana ♣ No one decides my fate but me.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Georgiana ♣ No one decides my fate but me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» United By The Fate, partenariat
» ◈ twist of fate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✾ It's over :: ✾ Fiches abandonnées-