AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
forum en hiatus voir ici

Partagez | 
 

 Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

je ne me sens pas en humeur, ce soir, de m'occuper des demoiselles qui font tapisserie.


✾ FEAT. : Tom Hiddleston
✾ MULTICOMPTE : Non
✾ ECRITS : 109
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Mar 21 Aoû - 22:09


Le calme régnait dans Edenhall, la grande demeure n’était pas envahit de touristes. Il arrivait très souvent que certains visitent la demeure Wentworth. C’était pour eux un vrai émerveillement. Disons-le sans sourciller. Edenhall était un vrai chef d’œuvre architectural. Nul doute que derrière son côté Ours, le propriétaire des lieux possédait du coup ce qui lui avait permis d’acquérir de nombreux objets d’arts. Il y avait des Delacroix, des Géricault. Edward aimait l’art, il prenait donc un certain plaisir à acheter des œuvres à des artistes reconnus ou en passe de le devenir. Sa demeure était donc un véritable chef d’œuvre. Le sol se composait d’un marbre rare et recherché, certains plafonds étaient peints d’or. Beaucoup auraient aimé vivre sa vie, pouvoir fouler chaque jour les couloirs d’Edenhall mais cela n’était pas donné à tout le monde. Sa femme semblait d’ailleurs ne pas avoir remarqué la beauté des lieux. Edward comprenait cependant qu’elle puisse trouver l’endroit froid. Sa demeure ressemblait plus à un musée qu’a une vrai demeure, mais Edward avait vécu comme cela pendant de nombreuses années et cela n’allait pas changé si facilement. Non, difficile pour lui d’accepter quelqu’un dans sa vie. Sa femme avait beau avoir un physique agréable, l’homme ne s’attachait pas qu’a cela et pour le moment elle ne lui avait rien montrer d’autre qu’un côté finalement assez enfant gâté. L’homme était plus âgé qu’elle, il était donc plus adulte, il n’avait finalement pas envie de materner sa femme, ce n’était pas son rôle. Il se savait dur, trop dur, ce n’était pas digne d’un Gentleman, mais Edward savait aussi qu’il ne pouvait faire semblant de l’apprécier si ce n’était pas le cas. Elle n’était surement pas mauvaise dans le fond, mais il l’a trouvé si surfaite, si bien dans son rôle, comme si elle avait été dressé uniquement pour ça. Edward désirait autre chose, peut-être un peu plus de folie, de liberté, pas une femme enfermé dans les convenances et dans les bals, cela était bien ennuyeux pour lui. Edward était cependant décidé à faire des efforts, vu que sa femme semblait incapable d’en faire, il allait donc devoir tenter de la comprendre. Elle semblait en effet incapable de changer de comportement pour tenter de comprendre la position d’Edward. Or l’homme n’aimait pas spécialement les conflits et s’il pouvait lui rendre la vie agréable alors il le ferait. Il savait cependant que si elle ne tentait pas elle aussi de changer, une histoire serait tout bonnement impossible.

La décision fut très dure à prendre. Il y avait réfléchi pendant plusieurs jours jugeant le pour et le contre. Il n’avait pas envie de passer pour un mari aimant, pas envie qu’elle pense que tout s’était arrangé entre eux et qu’il l’avait accepté, ce n’était finalement pas le cas, disons qui lui laisser une chance de plus et qu’il se donnait à lui aussi une autre chance. Voila pourquoi il arriva dans le salon personnel de sa femme. Il prit une certaine inspiration avant de la saluer avec toutes les politesses d’usage. « Madame, je me rends à Londres, souhaitez-vous m’y accompagner, je sais que la ville vous manque… Cela devrait donc combler pour un temps votre tristesse » …. Lui n’avait finalement aucune envie de se rendre à Londres, il n’y trouvait rien d’intéressant mais vu qu’elle n’aimait que ça, il n’avait pas d’autre choix.


_________________
Never Forget
No man is offended by another man's admiration of the woman he loves; it is the woman only who can make it a torment.
© belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nineteenth-century.bbgraph.com/t12-youve-bewitched-me-body-and-soul-edward
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Jeu 23 Aoû - 19:04


Edward & Elinor

Assise sur le bord de la fenêtre qui était recouvert de coussins, la jeune femme était entrain de lire, un de ses passe-temps favoris, et surtout une de ses rares passions qu'elle pouvait très bien faire à Edenhall. On pouvait certainement dire ce que l'on voulait sur cet endroit, mais même Elinor ne pouvait nier que la bibliothèque du manoir était extrêmement bien fourni. Certes, à son goût, il manquait certains ouvrages, mais ils pouvaient toujours être rajoutés au cours du temps. Pour le moment, elle était plongé dans un roman allemand : Faust. Ce n'était pas vraiment la première fois qu'elle le lisait, mais comme à chaque fois, elle en savourait chaque mot. C'était à des moments pareils qu'elle était bien heureuse que l'apprentissage de langues étrangères - français, italien et allemand - avait fait parti de son éducation, puisqu'à son goût, la traduction anglaise n'était point satisfaisante. Même si cela ne se voyait peut-être pas toujours - et que son mari semblait ne pas le remarquer - Elinor était une jeune femme cultivée. Elle aimait lire, découvrir des pensées nouvelles, même si cela ne l'empêchait pas pour autant d'apprécier la société et tous les distractions que celle-ci offrait. D'ailleurs, en parlant de son époux... Depuis leur dernière discussion, ils ne s'étaient que rarement croisé et n'avaient finalement échangé que quelques paroles de politesse. Edward semblait donc avoir eu ce qu'il désirait : la paix. Si elle lui avait parlé si ouvertement ce soir là, c'était parce qu'elle avait cherché à comprendre d'où venait le problème, et finalement ce qu'elle pouvait faire pour arranger leur relation. Mais vu tout ce qu'elle avait entendu, cela l'avait plutôt découragé à tenter de nouveau l'expérience. Tout en elle ne semblait pas lui convenir. Elle était bien prête à faire des efforts, mais elle n'était pas capable de changer toute sa personnalité pour lui plaire. Elle n'en avait aucune envie. Elle tentait donc de se faire à l'idée que cela ne s'arrangerait certainement jamais entre eux. Ils étaient tout simplement trop différents pour s'entendre ne serait-ce qu'un peu. Mais de toute manière, la relation entre Faust et Marguerite était bien plus passionnante que celle qu'elle entretenait avec son mari. Elle ne voulait pas songer à Edward, elle voulait s'évader de la réalité, et lire semblait bien se préter à cela. Plongée dans sa lecture, la jeune femme sursauta en entendant la voix de son mari qui finalement la ramenait à la réalité. Elle ferma doucement le livre avant de poser son regard sur Edward, d'un air calme. Mais une fois de plus, ce fut son regard qui la trahit : ses yeux brillaient d'excitation à l'idée de se rendre de nouveau à la capitale. Pourtant, elle salua poliment son mari avant de poser une question qui lui passait à l'esprit. "Quand partions-nous ?" Puis sur un ton plus calme, plus posé, mais sans regarder son mari dans les yeux, elle ajouta "Triste n'est certainement pas le mot approprié. Edenhall est bien trop beau pour que l'on puisse être triste d'y résider. Seule semble mieux décire la situation" Elle ne connaissait pas beaucoup de personnes à Histon ou Milton, et puisque son mari ne semblait pas apprécier les réceptions, il lui était bien difficile de rencontrer d'autres personnes. Mais malgré tout, elle savait tout de même apprécier la beauté du lieu même si tout n'était pas vraiment à son goût. "Ou séjournerons-nous à Londres ? Y avez-vous une maison ? Si ce n'est pas le cas, je suis sûre que des amis à nous pouront nous loger le temps de notre séjour"



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je ne me sens pas en humeur, ce soir, de m'occuper des demoiselles qui font tapisserie.


✾ FEAT. : Tom Hiddleston
✾ MULTICOMPTE : Non
✾ ECRITS : 109
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Jeu 23 Aoû - 23:29


Depuis bien des années, Edward s’était fait à sa vie. Il avait pris l’habitude de vivre seul depuis que ses sœurs s’étaient mariées. Rien n’était venu déranger sa vie de célibataire. Aujourd’hui tout était remis en question et pour un homme comme Edward tant routinier c’était difficile à admettre. Pour le moment, sa froideur n’était rien d’autre qu’une incompréhension sur son nouveau rôle. Etre un mari, il ne savait pas vraiment ce que c’était, mais il savait qu’il ne pourrait pas forcer ces sentiments. Pour la jeune femme, il était sans doute mieux qu’elle ne soit pas qu’un objet qu’il utiliserait par convenance. C’était ce qu’elle semblait vouloir mais Edward pensait autrement. Il ne se voyait pas élever des enfants dans une maison sans amour, sans tendresse, pour lui ce n’était tout simplement pas envisageable. Il avait compris que rien ne le rapprocher de sa femme, mais Edward était un homme qui était assez réfléchi. Il s’était donc dit qu’il pouvait tenter d’essayer de l’aimer mais pour cela il devait apprendre à la connaitre. Cependant depuis lors d’être altercation, elle n’avait pas pointé de nouveau son nez. Edward ne regrettait pas ses paroles, parce qu’elles étaient vraies, du moins elles avaient été vraies sur le moment. Le futur lui montrerait peut être d’autres facettes de sa personnalité mais pour le moment elle ne lui avait rien montré de très convaincant. Une chose était sure, il ne pourrait jamais apprécier son côté « m’as-tu vu ». Ce n’était tout simplement pas en accord avec sa personnalité. L’homme pouvait faire des efforts mais on ne pouvait pas forcer un poison à vivre sur terre. Il considérait aussi qu’il en était de même pour elle, mais elle avait hélàs moins de chance que lui à ce niveau là. Edward restait finalement celui qui avait le dernier mot. Il se demandait bien qu’elle mouche l’avait piqué pour venir à lui demander si une promenade à Londres lui plairait. Edward détestait Londres, il n’avait aucune envie d’y aller, il faisait tout simplement des efforts pour lui rendre la vie plus agréables, cela n’allait surement pas se reproduire tout les jours. Car si sa femme ne vivait que pour la ville, Edward ne vivait que pour la campagne et sur ce point là, il ne ferait aucune concession. Il aimait trop Edenhall pour en partir et ce qui aimait en particulier à Edenhall, c’était le calme qu’il y régnait. Sa demeure ne serait jamais une demeure de bal récurrents ou de réceptions régulières, tout était rare à Edenhall. D’ailleurs, il ne comprenait pas pourquoi sa femme ne se rendait pas plus souvent à Edenhill, elle y trouverait surement chaussures à son pieds. Toute la clientèle était huppée, beaucoup venait de Londres , mais en connaissant sa femme, elle ne devait surement pas y mettre les pieds. Madame était censée tenir la maison, pourquoi se rendrait-elle auprès des clients ? Elle avait surement une bien meilleure position qu’eux et donc en restait à cette idée de rang. Enfin, ça c’était l’idée d’Edward, la vérité se pouvait d’être différente mais Edward n’avait pas encore la possibilité de voir autrement.
Il s’en voulait déjà de le lui avoir demandé. Qu’allait-il pouvoir faire à Londres ? lui qui n’y mettait jamais les pieds. Dans son regard, il crut voir une enfant, Edward était bien loin d’être enfantin, mais elle était jeune, ce n’était finalement pas surprenant. « Dans une heure »
Quant au fait qu’elle apprécie Edenhall, il n’y croyait pas, il ne l’avait jamais vu hors de la maison et pour lui Edenhall n’était pas que leur demeure… « La solitude n’est pas un mal quand on s’est l’apprécié, il vaut mieux vivre seul que mal accompagné » Nul doute que si elle tombait de son piédestal tous ses soi-disant amis lui marcherait dessus comme si elle n’était qu’une vulgaire fourmi. En avait-elle conscient, il ‘l’ignorait..
« Vous verrez » La réponse était douce, presque mystérieuse.
Pour Edward, hors de question de se rendre chez ses amies à Londres. De un, il n’en possédait pas, de deux il n’avait aucune envie de devoir passer une soirée en compagnie d’amis d’Elinor sachant très bien qu’ils seraient tous comme elle et qu’il finirait par se montrer des plus grossiers. Qui plus est vu l’argent qu’il possédait, il possédait un hôtel…. Un des plus grands de Londres, ils n’auraient surement pas de difficultés à se trouver un logement. Quant au fait d’avoir des amis communs, il n’en voyait aucun… De plus, n'étant pas un grand sociable, il préférait passer ses soirées en comité réduit et la présence de sa femme lui semblait déjà assez importante « Préparez-vous, plus nous partons tôt, plus nous y arriverons à une heure appréciable » Il la salua avant de prendre congés… pour le moment ce n’était pas si mal…ll survivait.


_________________
Never Forget
No man is offended by another man's admiration of the woman he loves; it is the woman only who can make it a torment.
© belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nineteenth-century.bbgraph.com/t12-youve-bewitched-me-body-and-soul-edward
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Ven 24 Aoû - 10:44


Edward & Elinor

Le fait que son époux ne vienne dans ses appartements étonnait Elinor. C'était bien la première fois depuis leur mariage, en temps normal, il ne lui adressait jamais la parole si ce n'était pour échanger quelques politesses d'usage. Si bien que quand elle le vit devant elle, elle se redressa rapidement pour prendre une position plus... convenable. Car à l'écart des autres, elle avait profité de sa solitude pour s'asseoir d'une manière plus confortable, plus naturelle sans doute aussi. Mais elle ne voyait pas rester dans cette position devant son époux, si bien qu'elle se redressa. Le dos droit et les mains posés sur ses jambes, elle regardait son époux. Pendant un instant, elle eut bien du mal à croire ce qu'il était entrain de lui dire. Aller à Londres... Voilà ce qui sonnait presque comme un rêve. Certes, cela ne faisait pas tout à fait un mois qu'elle avait quitté la capital pour venir à Milton épouser Edward, mais la capital et la société qu'on y trouvait lui manquait. Une heure... Voilà ce qui lui laissait bien peu de temps pour préparer ses affaires. trop peu même, mais elle se tut à ce sujet pour éviter qu'Edward ne change d'avis et ne décide de se rendre seul à la capitale. Elle se contenta donc d'aquiescer, tout en réfléchissant à ce qu'elle allait bien pouvoir ammener. Pour beaucoup de femmes, le choix des robes à emporter dans un tel voyage n'était certainement pas bien difficile, étant donné que beaucoup n'en possédaient que deux ou trois. Sur ce point, ELinor avait bien de la chance, et elle en était consciente, puisque sa garderobe était extrêmement bien fournie. "Combien de temps comptez vous rester à Londres?" Voilà bien une question qui lui semblait essentielle, ne serait-ce que pour savoir quoi emporter, et quelles instructions donner aux serviteurs concernant leur absence. Peu de temps après Edward quittait les appartements de la jeune femme. Visiblement il semblait pressé de quitter la compagnie de son épouse. Alors pourquoi l'avait-il demandé de l'accompagner? Voilà bien quelque chose qu'Elinor ne comprenait pas. Enfin, il y avait bien une explication, mais elle semblait finalement correspondre bien peu à l'image qu'elle avait d'Edward. Pourquoi voudrait-il lui faire plaisir ? Mais peu importe la raison, elle savait apprécier son geste et était bien déterminée à ne pas lui donner de raison pour le regretter.

Une heure plus tard, la jeune femme se tenait dans le hall d'entrée de la demeure. Elle avait échangé sa robe verte émeraude qu'elle avait porté quand Edward était venu lui rendre visite pour une robe bleue foncé, plus simple et surtout plus adaptée pour un voyage. Sur sa tête se trouvait un chapeau dont le ruban était de la même couleur de sa robe, couleur qui mettait finalement en valeur les yeux de la jeune femme et sa peau pale. A côté d'elle se trouvait sa valise dans laquelle elle avait tant bien que mal rangée deux - trois de ses robes préférées qu'elle allait pouvoir porter à Londres. Elle adressa un sourire à Edward quand elle le vit apparaitre avant de le suivre pour sortir de leur demeure et de jeter un regard en arrière. La beauté de ce lieu allait certainement lui manquer même si elle était bien heureuse de se rendre de nouveau à la capitale. Une calèche allait les emmener à la gare de Milton. "Merci James" dit-elle à un domestique tandis que celui-ci rangea sa valise sur la calèche, avant qu'elle ne prenne place à l'intérieure. Assise en face de son mari, elle ne savait pas vraiment quoi lui dire, si bien que pour une fois, elle préféra rester silencieuse et observer le paysage défiler.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je ne me sens pas en humeur, ce soir, de m'occuper des demoiselles qui font tapisserie.


✾ FEAT. : Tom Hiddleston
✾ MULTICOMPTE : Non
✾ ECRITS : 109
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Ven 24 Aoû - 14:11


Edward ne pouvait permettre de s’absenter bien longtemps. De un, il n’en avait pas la possibilité, il ne le faisait qu’à de rares occasion. Soit en cas de soucis majeurs dans les villes où il possédait un hôtel, soit pour assister à une course importante ou une vente. Le reste du temps sa présence était requise à Edenhall. Son expérience était un outil indispensable à la bonne marche du lieu, même s’il déléguait volontiers à certains de ses subalternes pour gérer l’auberge. Edward s’occupait le plus souvent des clients très huppés ce qui dépendait plus que les autres. Le reste du temps, il le passait à l’écurie ou dans son bureau. Il avait finalement bien peu de temps pour lui, encore moins pour aller s’amuser à Londres. Car oui, c’était encore une de leur différence, une différence très marqué, alors que sa femme aimait le divertissement, Edward n’avait ni le temps, ni le désir de perdre son temps à ce genre d’enfantillage. Il aimait le travail, et le repos, mais un repos qui en était vraiment un. Il comprenait néanmoins que sa femme puisse s’ennuyer à ne rien faire de sa journée si ce n’est lire ou coudre, il n’y avait évidemment rien de très passionnant à ça, du moins surement pas pendant une journée entière. Edward l’admettait sans mal, mais il ne pouvait pas changer cela. Pour lui, c’était tout de même un grand effort, de se décider à passer une journée loin d’Edenhall. Il commençait déjà à avoir des sueurs froides rien qu’en pensant au monde qui foulait les rues de Londres. Oui, il aurait surement du laisser sa femme y aller seule, elle trouverait surement plus d’intérêt à faire ce qu’elle voulait sans devoir se le coltiner, mais s’il voulait apprendre à la connaitre, il était bien obligé de faire partie du voyage. Pour Edward, une heure de battement était excessivement longue, il n’avait pas besoin de beaucoup, en fait sa valise n’allait rien contenir si ce n’est une tenue de rechange, voire deux, rien de très lourd ou de très encombrants. « Un jour, nous rentrons demain après le déjeuner » Il pensait d’ailleurs déjà à rentrer et si Londres n’étaient pas si loin, il se serait fait le plaisir de rentrer le soir même. Hélas, Londres nécessitait plusieurs heures de voyages et les trains ne passaient pas toutes les heures à Histon… Très pragmatique et très habitué à la vie d’Edenhall, il était incapable de supporter qu’elle touche à l’organisation du domaine. Cela était censé être le rôle de la femme, mais pour le moment Edward ne semblait pas décidé à déléguer. Quant à ses employés, ils savaient déjà tous ce qu’ils avaient à faire. Soyons clair, il vivait seul depuis trop d’années pour accepter que tout change à cause de sa femme. Dur ? oui, sans conteste.
En regagnant le hall, il ne put s’empêcher de soupirer, il se demandait bien ce qu’il allait pouvoir faire durant cette journée à Londres. Nul doute qu’elle n’allait sans doute pas lui convenir, vu qu’il n’avait surement aucun point commun. Mais il esperait se tromper.
Le cocher était un homme jeune, tout juste sorti de l’adolescence. Edward lui avait donné sa chance comme à beaucoup d’autre. La première chose qu’il regarda ne fut pas sa femme qui s’apprêtait à monter dans la calèche, elle avait qu’a attendre, mais bien les deux alezans. Il passa délicatement sa main sur le timonier de droite. « Andrew viens par-là » Pendant quelques minutes il lui expliqua l’importante ne pas trop les attacher tête hautes, comme il était si prisé de le faire. Au contraire, Edward détestait cette manie, il aida donc James à rallonger l’enrênèrent pour que les chevaux retrouvent la liberté de leur encolure. Enfin de lui indiquer une façon pour tenter d’arrondir les chevaux au lieu de les obliger à se tordre. Il rejoint ensuite sa femme qui s’était installée dans la calèche tout confort. L’homme referma la porte et les chevaux s’élancèrent. Il n’était pas un grand passionné de ce genre de transport, disons qu’il préférait tenir les rênes. Quant à faire la conversation, il avait beau cherché, il ne trouvait pas vraiment quoi dire. « Un bal va être organisé à Edenhall dans quelques semaines » C’était la seule chose qu’il avait trouvé à dire.



_________________
Never Forget
No man is offended by another man's admiration of the woman he loves; it is the woman only who can make it a torment.
© belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nineteenth-century.bbgraph.com/t12-youve-bewitched-me-body-and-soul-edward
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Lun 27 Aoû - 15:30


Edward & Elinor

Un jour à Londres... Voilà ce qui parraissait bien court aux yeux de la jeune femme. Que pouvaient-ils donc faire pendant une seule journée ?? En tout cas, elle était bien décidée à se rendre chez son coutûrier, du moins si son mari le permettait. Etvu ce qu'elle avait pu voir d'Edward, elle n'était pas vraiment sûre qu'il la laisse. Sans doute devait-il considérer cela comme des dépenses inutiles, et elle doutait fort du fait qu'il puisse comprendre le fait qu'une dame ne devait pas se montrer trop souvent avec la même robe en société. Bien sûr, Elinor aurait pu tenter de coudre elle-même ses robes, mais cela aurait certainement été un échec. Elle n'avait jamais vraiment apprécié le travail avec l'aiguille, et même si avec l'entraînement, elle était devenue une couturière passable, cela ne suffisait pas pour faire des robes aussi raffinées comme les aimait la jeune femme. Et elle voulait également profiter du voyage pour passer chez le libraire. Certes, la librairie d'Edenhall était très bien garni, mais au goût de la jeune femme, il manquait de la littérature étrangère, et elle souhaitait remédier à cela, du moins si Edward le permettait. Mais à ce sujet, elle n'avait pas vraiment de doute, après tout, lire semblait être une des passions de son époux, alors certainement il ne serait pascontre le fait d'aggrandir sa bibliothèque. Peut-être qu'elle allait pouvoir faire cela pendant qu'Edward serait occupé avec ses affaires. Et qui sait, peut-être pourraient-ils sortir en société ? A vrai dire, c'était bien cela qui manquait à la jeune femme. Certes, Edenhall était magnifique, mais la demeure était tellement éloignée de tout. Les grandes salles auraient été parfaites pour des receptions, mais Edward semblait opposé à cet idée. Assise dans la calèche, la jeune femme était entrain de réfléchir de ce qu'elle allait pouvoir faire à Londres, à quelles amies elle allait rendre visite pendant un si court laps de temps. D'un air songeur, la jeune femme regarda par la fenêtre, avant de poser un regard surpris sur son époux en entendant la nouvelle. Comment se faisait-il qu'elle n'en avait pas été au courant jusqu'à maintenant ? En toute logique, en tant que femme de la maison, elle aurait du savoir de telles choses, et même être responsable de l'organisation. C'était une fois de plus une preuve comme quoi il était loin de l'accepter, malgré le fait qu'il avait décidé de l'amener à Londres. "Et quelle sera l'occasion ?" Peut-êetre qu'elle était trop curieuse, mais elle considérait qu'en tant que son épouse - bien qu'il ne veuille pas la voir de cette manière - elle était en droit de le savoir. En tout cas, elle était bien heureuse de cette nouvelle. Cela lui permettait non seulement de passer une soirée agréable et de rompre la solitude d'Edenhall, mais en plus elle allait pouvoir rencontrer plus de personnes des alentours, faire de nouvelles connaissances. Le reste du trajet jusqu'à la gare se déroula en silence, étant donné qu'aucun d'eux ne semblait réellement trouver un sujet de conversation. La jeune femme se contenta donc d'observer le paysage défiler. Rien de bien passionnant, mais heureusement que le trajet ne durait pas bien longtemps. Bientôt la calèche s'arrêta devant la gare. Elinor laissa son mari sortir en premier, mais si elle avait espéré qu'il lui aiderait, elle s'était trompé, puisque ce fut le cocher qui lui tendait la main pour l'aider à descendre la marche. "Merci Andrew." Elle adressa un sourire à l'adolescent et constata amusée que cela semblait le faire rougir. Voilà ce qui était agréable, au moins une personne qui semblait la trouver charmante, bien qu'elle tenta de cacher cet amusement à son mari pour éviter de lui donner une nouvelle raison pour dire qu'elle étai vaine. Au contraire, elle tentait de son mieux de ne pas attirer de nouveau son mépris. Peu de temps plus tard, ils étaient assis dans le salon des voyageurs, attendant le train. Pour l'instant, ils étaient seuls, si bien que la jeune femme en profita pour demander à Edward la raison de sa visite à Londres. "Puis-je savoir quel genre d'affaires vous amène à Londres?" Sa voix était douce, et elle avait hésité pendant un instant avant de le lui demander. Après tout, il n'avait été que trop clair sur le fait qu'à ses yeux, elle n'était qu'une inconnue sans importance, alors sans doute ne voulait-il pas parler de telles choses avec elle. Et pourtant, elle désirait le savoir, tout simplement pour tenter de comprendre un peu plus son mari. En toute logique, elle était censée organiser des réceptions pour permettre à Edward de rencontrer des partenaires pour d'eventuelles affaires, bien qu'elle doutait du fait qu'il ne puisse désirer qu'elle fasse de telles choses. Après tout, ses affaires faisaient parti de son époux, et il était sans doute difficile de le cerner sans savoir cela.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je ne me sens pas en humeur, ce soir, de m'occuper des demoiselles qui font tapisserie.


✾ FEAT. : Tom Hiddleston
✾ MULTICOMPTE : Non
✾ ECRITS : 109
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Mar 28 Aoû - 10:00


Edward n’était pas quelqu’un qui aimait discuter, la conversation n’était pas dans son sang. Non, il aimait le silence et la plupart des personnes qui côtoyaient y était habitué. Ce n’était pas avec Edward Wentworth que vous pourrez parler pendant des heures. Non, il était au contraire bien plus observateur. Peu de choses échappaient à son regard, et il savait se montrer être discret. Edward restait quelqu’un d’assez intelligent et malgré son côté bourru il savait se montrer tendre, mais il fallait avouer qu’il était en tout logique difficile pour lui de s’exprimer quand on le poussait dans ses retranchements. Edward avait besoin de temps pour accepter les choses, c’était un fait et cela ne changerait surement jamais. Il avait toujours pris le temps de vivre, il n’était pas quelqu’un de particulièrement nerveux. Il aimait gouter aux secondes que la vie lui donnait. La vie en société, tout cela, toute cette agitation lui semblait bien surfaite. Il n’y trouvait aucun intérêt, c’était bien la mode actuelle, ceux que l’on se devait de faire pour être intégrer dans ce monde. Edward l’avait bien compris mais il n’éprouvait ni l’intérêt d’inconnu ni le désir, vivre dans l’ombre lui paraissait être une bien douce situation. Edward aimait passer du temps avec ses amis, mais avec ses amis uniquement. Il aimait les soirées tranquilles à Edenhall ou chacun pouvait parler de ce qu’il désirait sans avoir besoin de réfléchir à chacun de ses propos, pouvoir même parler de ceux qui était tabou. Bien évidemment, il ne pouvait se permettre de parler ainsi avec des connaissances, mais bien avec des amis proches qui étaient finalement bien peu nombreux. C’était encore une différence qu’il éprouvait vis-à-vis de sa femme, leur notion de l’amitié était surement différente. Edward voyait le monde qu’elle aimait tant comme un monde de mensonges superficiel. Si Elinor avait fait un mauvais mariage, si elle osait aller contre leurs règles, elle ne serait plus rien pour eux, elle serait juste bonne à servir de tapis pour qu’ils s’essuient les pieds. Alors, Edward n’avait tout simplement pas envie de faire partie de ce monde. D’ailleurs, il n’était jamais le bienvenu, Edward n’était pas connu pour sa politesse, mais uniquement pour sa richesse. Car oui, le plus souvent l’homme pouvait se montrer déplacer, il n’hésitait pas à défendre telle ou telles personnes en allant contre l’opinion publique, ce qui bien sur était mal vu, mais Edward préférait rester lui-même et non jouer un rôle qui ne lui ressemblait pas. Une seule journée à Londres lui semblait donc bien suffisante, surtout qu’il n’avait rien d’autre à faire que de suivre sa femme et autant dire que la journée allait surement s’annoncer très longue pour lui. Nul doute que ce qu’elle aimait était loin d’être ce qu’il aimait. Mais s’il avait fait ce choix c’était en son âme et conscience, il savait donc très bien qu’il n’allait surement pas adorer cette journée, il pouvait faire l’effort de la supporter. Rien de ce qu’elle pouvait lui faire faire ne serait en mesure de lui faire aimer Londres. Il avait déjà admiré la beauté de certains bâtiments, mais pour le reste, il ne trouvait rien de passionnant à vivre ici.
« Aucune en particulier » Si le bal était organisé s’était surement pour qu’elle arrête de paraitre si malheureuse, c’était déjà difficile à vivre, alors s’il pouvait lui donner le sourire pendant quelques minutes cela serait surement très bien pour elle. De plus, elle attirerait surement les regards, les hommes la complimenteront et cela semblait être indispensable pour son bienêtre, ce qu’Edward avait bien du mal à comprendre et à apprécier, vu qu’il ne voyait pas cela comme une qualité… Enfin, il se savait assez dur et peu tolérant, alors il préférait garder cela pour lui. Edward aurait très bien pu la laisser faire, mais elle n’aurait pas inviter l’a moitié des gens qu’il aurait aimé voir, comme Virginia Thornton, la gouvernante des Montgomery. Nul doute qu’elle serait surprise en la voyant sur la liste. Miss Thornton n’était d’ailleurs pas la seule qui n’avait en toute logique pas sa place dans le bal, mais Edward aimait permettre à ceux qui avait peu de choses de participer au bal. « Edenhall organise un bal à chaque saison » Pour Edward c’était bien assez, il n’avait pas envie que sa demeure finisse comme les grandes villas de Londres, il n’y survivrait pas.
L’homme roula des yeux, sa femme semblait si heureuse que son valet rougisse que ça en était limite pathétique. Il continua donc sa route sans vraiment plus d’intérêt à la chose. Elle semblait pourtant essayer de garder cela pour elle, mais pour le moment elle avait encore quelques progrès à faire.
Assis sur son strapontin, Edward attendait le train sans un mot, il n’aimait pas vraiment le train, mais c’était un moyen de transport moins fatiguant que ne l’était le fiacre. « Aucune » Répondit-il sur le ton de la conversation avant de plonger son regard dans le journal. Il espérait que la plupart des amis de la jeune femme soit occupée, cela n’était pas plaisant pour elle, mais l’idée de se retrouver avec plusieurs Elinor le désespérait, tout simplement parce qu’il n’avait pas sa place. Il risquait donc fort de les laisser entres eux, pour vanner à d’autres occupations qu’il jugerait surement moins ennuyeuse pour lui. Le train ne mit pas longtemps à faire son apparition, Edward ne mit donc pas longtemps à renter avant de tendre la main à sa femme pour l’aider à y prendre place. En effet, vu sa robe, cela ne devait pas être très pratique de monter les marches. Il la lâcha une fois celle-ci en sécurité loin des marches et s’enfonça dans le wagon avant de prendre place pour un long trajet.




_________________
Never Forget
No man is offended by another man's admiration of the woman he loves; it is the woman only who can make it a torment.
© belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nineteenth-century.bbgraph.com/t12-youve-bewitched-me-body-and-soul-edward
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Mer 29 Aoû - 8:19


Edward & Elinor

Un bal… Voilà ce qui était une nouvelle bien agréable pour la jeune femme. Enfin quelque chose qui allait un peu changer le quotidien à Edenhall, qui était bien trop calme aux yeux de la jeune femme. Et la perspective qu’un tel événement n’allait pas se tenir qu’une fois par an, mais plus souvent, était encourageante. Certes, 4 bals par an étaient bien trop peu aux yeux de la jeune femme, mais c’était déjà plus qu’elle n’aurait osé espérer. Depuis leur mariage, ils n’avaient pas été invités par un seul de leurs voisins, et quelque chose disait à Elinor que cela avait quelque chose à avoir avec le caractère quelque peu excentrique de son mari. Mais quoi qu’il en soit, cela était tout de même assez peu normal. Il était coutume de passer plus de temps en société, tout comme quand quelqu’un tel qu’Edward se mariait, il introduisait sa femme à la société, par le biais d’un bal ou d’une réception. Mais son époux n’avait rien fait dans ce genre, non, il semblait préférer la cacher. Du moins c’était ce qu’elle avait cru jusqu’à maintenant, mais sa théorie semblait quelque peu contredite par le fait qu’Edward ne décide de l’amener à Londres. Un sourire se dessina sur le visage de la jeune femme, tandis qu’elle posa un regard tendre sur son époux, sa manière de le remercier de l’en avoir informé.

Assise dans le salon des voyageurs, la jeune femme tentait d’interroger son époux pour apprendre un peu plus sur la raison de leur voyage. Bien sûr, il n’était en aucun cas obligé de lui répondre, mais cela aurait tout de même intéressé Elinor. Elle tentait de s’intéresser plus à la vie d’Edenhall, à son époux. Elle venait de comprendre qu’elle avait sans doute du mal le juger, qu’il semblait être bien moins froid qu’il ne l’avait été envers elle quelques temps plus tôt. Alors oui, elle voulait en apprendre plus, apprendre à connaitre l’homme avec qui elle était censée passer le reste de sa vie. Peut-être qu’il ne la voyait pas comme sa femme, mais elle le voyait comme son mari, après tout, ils étaient mariés non ? Et même s’il semblait ne pas vraiment vouloir accepter ce fait, cela était tout de même réel. En tout cas, elle fut bien étonnée par sa réponse qui semblait finalement contredire ce qu’il lui avait dit une heure auparavant. « N’aviez-vous pas… » Doucement, une idée commençait à germer dans sa tête. Il faisait donc cela pour… elle ?? Elinor ne connaissait peut-être pas beaucoup son époux, mais elle savait tout de même qu’il ne l’aurait jamais avoué, voilà pourquoi elle préférait ne pas y insister. Ce n’était pas vraiment nécessaire « Merci » Voilà tout ce qu’elle trouvait à dire, et puis de toute manière, elle sentait qu’Edward ne voulait certainement pas en entendre plus, il était bien trop plongé dans son journal pour être intéressé par une discussion avec elle. Entre temps, la salle avait commencée à doucement se remplir un peu plus, et bientôt, le train arriva. A vrai dire, Elinor n’appréciait pas vraiment ce moyen de transport. Elle avait également pris le train pour venir à Milton pour son mariage avec Edward, et ce trajet lui avait semblé interminable. Elle adressa un sourire à Edward avant de saisir sa main pour le laisser l’aider à monter dans le train. Ce n’était peut-être qu’un petit geste, mais Elinor savait tout de même l’apprécier. D’ailleurs, c’était tout de même assez étonnant à quel point elle avait changé d’avis sur son époux. Quelque temps auparavant, elle l’avait tout simplement vu comme un homme insupportable, excentrique, mais elle venait de comprendre qu’il y avait bien plus. Et cela l’avait rendue curieuse, et finalement elle désirait en découvrir plus sur lui. Installée aux côtés de son époux, la jeune femme resta un moment silencieuse. D’une certaine manière, son mari l’intimidait, dans le sens où elle craignait dire quelque chose qui ne lui plairait pas, et qu’elle risquait de nouveau de s’attirer les foudres de celui-ci. Elle mit donc quelque temps avant de lui adresser à nouveau la parole. « Accepteriez-vous de m’accompagner chez le libraire à Londres ? Si vous le permettez, je souhaiterais acquérir quelques ouvrages supplémentaire pour la bibliothèque d’Edenhall »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je ne me sens pas en humeur, ce soir, de m'occuper des demoiselles qui font tapisserie.


✾ FEAT. : Tom Hiddleston
✾ MULTICOMPTE : Non
✾ ECRITS : 109
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Mer 29 Aoû - 20:23


Edward n’aimait pas voyagé, il n’aimait pas perdre son temps à rêvasser et à flâner. Disons qu’il n’en avait pas vraiment la possibilité et que cela ne l’intéressait finalement pas. Pour se vêtir, il faisait appel à son couturier personnel qui se déplaçait spécialement à Edenhall. Pour les femmes cela semblait finalement assez différent, leur garde de robe leur permettait de montrer leurs plus beaux atouts. Quoiqu’Edward trouvait tout de même que celle-ci restait pour le plus souvent assez neutre, elle ne dévoilait pas beaucoup de chose. C’était plus un amalgame de tissus qu’autre chose…Enfin à son humble avis. Il avouait qu’il n’avait pas vraiment de gout en manière de tenues féminines. Disons qu’il n’avait jamais vraiment eu besoin de s’y intéresser. Ses sœurs étaient les premières à venir le voir pour qu’il donne son avis, mais à cette époque il ne s’était agi que l’avis d’un frère aimant et non d’un mari. Disons qu’il commençait doucement à s’habituer à la présence de sa femme, à son côté excessivement bourgeois. Devait-il lui en vouloir pour ça ? Après tout elle était née ainsi. Il devait donc peut-être s’ouvrir un peu plus pour tenter de mieux la comprendre. Aller au-delà des apparences. Même si cela ne se remarquait pas, Edward avait fait énormément d’efforts pour se décider à partir à Londres, dans l’unique but de faire plaisir à sa femme. Dans le cas contraire, il n’y aurait jamais mis les pieds. Disons que la seule chose qui pouvait l’amener à Londres n’était rien d’autres que les courses. Seuls les meilleurs chevaux foulaient l’hippodrome de Londres, chaque année Edward avait cette chance, plusieurs de ses chevaux brillaient dans les courses de villages pour venir à Londres. Pour le moment, The Dreamer semblait le plus avantagé pour participer à la course de l’année. Mais Edward savait que rien n’était jamais joué d’avance pour le moment il n’était pas encore là. Bien qu’il ne fût pas encore des plus aimables avec sa femme, il essayait tout de même d’apprendre à la connaitre pour lui rendre la vie moins difficile et moins agréable. Il savait très bien qu’il ne pourrait jamais lui offrir tout ce qu’elle désirait, il était incapable de devenir un homme qui parcourait les réceptions, ce n’était pas son monde. Il ne pouvait pas s’y sentir à l’aise, cela serait aller contre tous ses principes. Il se refusait à rentrer dans son monde dans le but unique de lui faire plaisir. Edward se redressa, il trouvait toujours cela fatiguant de voyager en train. La présence de sa femme n’était pas déplaisante, mais pour le moment, il ne la trouvait pas non plus agréable. Disons qu’il acceptait tout simplement le fait qu’elle soit à ses côtés. Il releva la tête pour l’observer quand elle lui adressa la parole. « Si vous le désirez » Edward n’avait pas vraiment prévu de plan de route. Il ne savait pas du tout ce qu’il pourrait lui proposer de faire à Londres, mais quelque chose lui disait qu’elle aurait bien des idées pour lui. « Je vous laisse libre de nos destinations » répondit-il avec un léger sourire. Il l’a laissé donc décidé de ce qu’ils allaient faire lors de cette journée et pour Edward cela était un vrai miracle. Il ne déléguait jamais, non, il aimait tout contrôler. Il était donc légèrement inquiet, ne sachant pas vraiment à quoi il allait pouvoir s’attendre. Mais il était prêt à affronter cela, après tout il avait fait ce choix et il l’assumait.


_________________
Never Forget
No man is offended by another man's admiration of the woman he loves; it is the woman only who can make it a torment.
© belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nineteenth-century.bbgraph.com/t12-youve-bewitched-me-body-and-soul-edward
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Ven 31 Aoû - 21:42


Edward & Elinor

Au départ, Elinor avait pensé qu'elle pourrait vaguer à ses occupations pendant que son époux s'occuperait de ses affaires. Elle pourrait revoir des anciennes amies, profiter un peu de la ville... Mais puisqu'Edward semblait aller à Londres sans aucun autre but que de lui faire plaisir, aussi étrange que cela puisse paraitre, elle voulait changer de plan. S'il avait décidé d'entreprendre ce voyage, alors ne devait-il pas vouloir passer du temps avec elle ? Ou était-elle entrain de mal interprêter la situation ? Elle ne pouvait s'imaginer Edward souhaiter passer du temps avec elle, pas après le portrait peu flatteur qu'il avait dressé d'elle la seule et unique fois où leur échange avait dépassé les quelques formules de politesse. Elinor se doutait que si elle avait raison et qu'il entreprenait ce voyage pour elle, il devait certainement prendre sur lui, agir contre ses envies. Mais cet Edward Wenworth ne semblait finalement pas correspondre à l'image qu'elle avait eu jusque là. Elle ne pouvait pas dire si elle pensait vrai ou non, mais le comportement de son mari avait réussi à la faire douter. Elle ne savait plus quoi penser de lui, et finalement cela la rendait curieuse. Quelques heures auparavant, elle n'aurait certainement pas pensé que le comportement de son époux pouvait attirer sa curiosité. Après tout, il semblait toujours se comporter d'une manière étrange, cela semblait tout simplement faire partie de sa personnalité. Et pourtant, la jeune femme commencait à se dire que peut-être ce voyage serait l'occasion pour eux d'apprendre à se connaitre un peu plus, à surmonter leur préjugés envers l'autre. C'était pour cela qu'elle lui avait proposé qu'il l'accompagne chez le libraire, puisque lire était à sa connaissance la seule passion commune qu'ils avaient. Elle lui adressa un sourire, soulagée qu'il ait accepté. Quand aux reste des destinations... Voilà ce qui était plus délicat. Elle ne connaissait finalement que trop peu Edward pour savoir ce qu'il aimerait. Une réception ? Non, personne ne savaient qu'ils étaient en ville, donc ils n'allaient certainement être invités nulle part. De toute manière, Elinor doutait que son époux n'apprécient les soirées mondaines de la sorte. Ne disait-on pas à Edenhall que le maître des lieux évitait toute soirée de ce genre s'il le pouvait ? Que leur restait-il alors ? Un concert ? Elinor n'avait pas eu le temps de se renseigner, si bien qu'elle était bien incapable de savoir s'il y en avait d'organisé en ce moment. Et même, il leur aurait fallu une invitation. L'opéra peut-être ? Voilà ce qui lui parraissait bien mieux, il fallait juste espérer qu'Edward accepte cela. "Que diriez-vous d'aller à l'Opéra ? Mrs. Edwards m'a écrit que la pièce qui passe en cette saison est tout simplement sublîme"


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je ne me sens pas en humeur, ce soir, de m'occuper des demoiselles qui font tapisserie.


✾ FEAT. : Tom Hiddleston
✾ MULTICOMPTE : Non
✾ ECRITS : 109
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Sam 1 Sep - 14:30


Edward était en train de se dire que sa femme n’était surement pas si déplaisante qu’il avait pensé. Il voyait bien qu’elle tentait de faire des efforts pour l’amadouer. Elle cherchait surement à faire de lui un compagnon de vie, sans qu’il soit vraiment un mari. En fait, il pouvait tout à fait comprendre, mais Edward avait hélas besoin de temps pour accepter quelqu’un dans sa vie. Le fait qui l’amène à Londres était donc un bon exercice pour lui, mais aussi la preuve que d’une certaine manière il ne l’a détesté pas temps qui l’avait bien pu lui montrer. Après tout, s’il la détestait tant, il n’aurait eu aucun intérêt à l’amener à Londres. Si il le faisait c’était bien pour elle, pour son bienêtre, ce qui était tout de même une jolie surprise de la part d’Edward Wentworth. Il était en effet rare qui fasse un effort tel pour une personne qui connaissait si peu. Mais vu qu’ils allaient devoir vivre ensemble jusqu’à la fin, il allait bien devoir se faire à la présence de la jeune femme. Il aurait surement pu tomber sur pire. Après tout, à part son côté m’as-tu vu, elle semblait sympathique. Edward ne rentrait pas dans le moule du mari actuel. Il n’avait tout simplement pas envie de faire comme tout le monde parce que c’était ainsi qu’on devait faire. Il avait de la chance il avait assez d’argent pour qu’on le respecte qu’importe s’il pouvait être grossier ou pénible à vivre. Il était riche et les gens le respectaient pour ça. Pour l’homme, c’était donc finalement un avantage, qu’il savait tourner en sa propre faveur. Depuis le temps, il avait compris que la richesse était le meilleur moyen de se faire respecter. Qu’importe votre valeur intellectuelle, si l’argent n’allait pas avec vous n’êtes rien. Le voyage vers Londres risquait d’être long. Edward tentait donc de se montrer aimable, du moins, il tentait d’être moins ours et vu que sa femme semblait décidée à discuter, il n’allait pas non plus lui demander de se taire. Après tout, il ne pouvait rien lui reprocher, il était peut-être temps pour lui de mettre de l’eau dans son vin. Il referma donc son journal, qu’il déposa sur ses genoux avant de se tourner pour l’observer. Elle semblait très heureuse de retourner à Londres cela ne lui échappait pas. « Vous semblez très heureuse de retourner à Londres » Il lui sourit, surement assez heureux de lui faire plaisir, même si ce n’était pas non plus excessif. L’opéra…. Elle n’aurait surement pas pu choisir pire… il avait énormément du mal à garder les yeux ouverts face à ce genre de spectacle. Il tenta tout de même de garder son sourire…. « Je ne suis pas très passionné par ce genre de divertissement, mais si votre ami vous l’a conseillé, il serait dommage que l’on manque ça » Oui…il allait devoir tenter de ne pas s’endormir… ça serait pas mal déjà. Souhaitant lui poser des questions plus personnelles pour ne pas toujours rester aux questions banales, il chercha un moyen de lui poser une question pour apprendre à un peu plus la connaitre. « Quels genres de livres aimez vous ? »


_________________
Never Forget
No man is offended by another man's admiration of the woman he loves; it is the woman only who can make it a torment.
© belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nineteenth-century.bbgraph.com/t12-youve-bewitched-me-body-and-soul-edward
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Sam 1 Sep - 15:26


Edward & Elinor

Depuis leur dernière entrevue, Elinor avait abandonné l'idée de vouloir plaire à son époux. Elle avait compris le message, avait compris qu'elle ne pouvait rien faire pour qu'il l'apprécie un jour. Alors pourquoi passer son temps de plaire à un homme que vous trouvez désagréable alors que vous savez d'avance que c'est impossible ? Elle s'était donc contenté de se comporter d'une manière digne et d'échanger uniquement les politesses d'usage avec son époux. Mais étant donné qu'il faisait un effort et l'amenait à Londres, elle allait faire elle aussi un effort, et tenter de se montrer le moins désagréable possible. Et cela allait certainement être difficile, puisqu'Edward semblait n'apprécier absolument rien de son caractère, et elle ne pouvait pas changer qui elle était, et elle ne le voulait pas non plus. Elle pouvait faire des efforts, elle en faisait en ce moment même, mais il ne fallait pas non plus trop en demander. Elle rendit le sourire à son mari. Voilà bien la première fois qu'elle le voyait sourire. En temps normal, il avait toujours la même expression desinteressée. C'était donc une nouvelle pour elle, et la jeune femme devait avouer qu'il avait un sourire agréable. Il semblait bien moins sévère, plus approchable. Il semblait disposé à parler, voilà autre chose à surprendre la jeune femme. Pourtant, elle tentait de garder sa réponse courte, pour éviter de l'ennuyer. "J'ai passé la plus grande partie de ma vie à Londres. Mes meilleurs souvenirs sont liés à cette ville" La voix de la jeune femme était mélodieuse, agréable. Elle parlait avec passion, sans pour autant être trop enthousiaste. Sans doute qu'elle venait juste de lui dire quelque chose qui lui était complètement égal... Mais au moins cela lui permettrait de comprendre la joie de la jeune femme si jamais il le désirait. Sans doute qu'elle aurait pu lui demander son avis sur la capitale, lui demander s'il y avait déjà séjourné, quels endroits il préférait dans cette ville. Mais elle n'avait pas besoin de lui demander ce qu'il pensait de la capital. Elle se doutait bien qu'il ne devait pas l'apprécier, sinon ils auraient certainement passé plus d'une journée en ville. Elle lui adressa un nouveau sourire lorsqu'il accepta sa proposition de sortie. Voilà ce qui était déjà quelque chose de positif. Étant donné qu'ils n'avaient pas du tout les même goûts, Elinor avait douté qu'il accepte sa proposition, et avait craint qu'il ne préfère passer sa soirée à lire comme il le faisait si souvent. D'ailleurs en parlant des livres... Voilà un sujet de conversation sur lequel il semblait se sentir à l'aise, et sans doute était-ce pour cela qu'il aborda la question de ses lectures. Assise sur son siège, le dos droit, les mains posés sur ses cuisses, elle plongeait son regard dans celui de son mari. A vrai dire, elle était surprise qu'il lui posait une question sur elle, sur ce qu'elle aimait. Et sans doute qu'il pouvait lire cette surprise dans les yeux de la jeune femme, même si elle ne perdait pas un mot à ce sujet. "En ce moment, j'apprécie la littérature allemande, en particulier Wolfgang von Goethe, Johann von Schiller et Heinrich Heine. Connaissez vous leurs écrits ?" La jeune femme tentait de voir s'ils avaient des goûts similaires en littérature. Cela aurait certainement été étonnant, mais en même temps agréable de s'apercevoir qu'ils avaient quelque chose en commun...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je ne me sens pas en humeur, ce soir, de m'occuper des demoiselles qui font tapisserie.


✾ FEAT. : Tom Hiddleston
✾ MULTICOMPTE : Non
✾ ECRITS : 109
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Sam 1 Sep - 18:35


Edward était bien décidé à tenter de s’adoucir. Pour lui c’était donc assez difficile, disons qu’il s’agissait d’une nouvelle expérience qu’il espérait réussir. Disons qu’il savait que cela ne servirait à rien de toujours être conflit avec sa femme. Même s’il n’avait jamais désiré ce mariage, elle était là désormais et s’il voulait lui faire comprendre qu’elle était chez elle, il devait se montrer accueillant. Accueillant… un terme qui ne lui était pas habituel. Edward était plutôt du genre à observer, à rester en retrait. Il n’était pas celui qui mettait à l’aise. Disons qu’il n’aimait pas vraiment ce rôle. Elinor n’était surement pas un monstre, mais il savait aussi qu’elle était une femme et qu’elle n’était pas un simple personnage. Elle avait donc des sentiments et il n’était pas juste de faire comme si de rien était. L’homme était donc décidé à faire des efforts, mais juste pour elle, il n’allait pas non plus faire des efforts pour tout le commun des mortels. Si il se décidait à faire des efforts pour elle, c’était tout simplement parce qu’il était touché par sa souffrance … tout simplement. Il n’y avait rien de plus… ou peut être que si, mais il était bien loin de l’accepter. Disons qu’il s’était habitué à sa présence, mais désormais, elle lui semblait aussi effacée qu’un fantôme. Il ne savait donc pas du tout ce qui voulait. Il était donc dans l’optique d’apprendre à la connaitre… Enfin il allait essayer, c’était déjà assez difficile pour lui de penser à ce genre de choses. Donc de là à les mettre en pratique. En tout cas, il était juste en train de se dire qu’il pensait tout simplement beaucoup trop. Cela suffisait… pourquoi tout simplement ne pas se laisser aller, tenter d’être naturel, après tout ce n’était pas ce qu’il lui avait demandé ? Edward était de nature réservé et assez associable, mais il restait tout de même quelqu’un d’agréable.
« Je comprends » lui répondit-il, il ne pouvait pas non plus lui en vouloir d’aimer la ville, il savait juste que ce n’était pas sa place. « Avec le temps, vous trouverez peut être que la campagne a un certain charme. C’est différent de la ville, ici, les gens prennent le temps de vivre. Vous n’avez surement pas eu la chance de voir le charme de notre région. Faite moi pensez à montrer les ruines, vous apprécierez surement » Il était aussi en train de se surprendre. Lui proposer d’aller voir les ruines ? Elle n’allait jamais y arriver avec ses jupons…. Enfin il n’allait pas une fois de plus continuer à avoir une mauvaise opinion d’elle. Elle aurait surement l’idée de porter quelque chose de moins … gênant pour la marche à pied. « Nous reviendrons surement à Londres, j’ai quelques chevaux qui doivent participer, une semaine est réservée aux courses dans quelques mois, vous auriez donc le temps de vous retrouver et de voir vos amis » Edward n’avait pas encore envie de rencontrer ses amis, en fait, il était sûr qu’il n’en aurait jamais envie. Il pouvait peut être accepté Elinor, mais pas tout Londres.
Parler de littérature semblez être une bonne idée, il la voyait toujours lire, lui avait moins de temps pour ce plaisir. « Je dois avouer que je n’apprécie pas vraiment la poésie. J’ai particulièrement aimé les brigands de Johann von Schiller. Quant à Goethe j’ai lu quelques romans, le dernier en date :Les Souffrances du jeune Werther… si mes souvenirs sont bons. Cependant ils sont dans mon bureau, je crains avoir oublier de les ranger...»





_________________
Never Forget
No man is offended by another man's admiration of the woman he loves; it is the woman only who can make it a torment.
© belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nineteenth-century.bbgraph.com/t12-youve-bewitched-me-body-and-soul-edward
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Sam 1 Sep - 21:18


Edward & Elinor

Surprenant. Voilà certainement comment Elinor décrirait le comportement de son époux si quelqu'un lui demandait de le faire en ce moment précis. En temps normal, il ne lui accordait pas d'attention, et Elinor était sûre que même si elle serait venue le voir toute nue il ne l'aurait même pas remarquée. Il ne semblait jamais la regarder, il lui avait toujours donné l'impression qu'il ne faisait pas attention à elle, qu'elle n'existait même pas à ses yeux. Elle ne voulait même pas devenir le centre de son univers, elle souhaitait plus trouver un ami à Edenhall, trouver une personne avec qui elle s'entendrait. Et pourquoi cette personne ne pourrait pas être lui ? Du moins, c'était ce qu'avait pensé la jeune femme au départ. Elle n'avait finalement pas voulu beaucoup plus qu'un ami... Le fait qu'il se montrait sympathique, voir même attentif contrastait donc avec son comportement jusqu'à maintenant. C'était même le complet opposé, et la jeune femme ne savait pas vraiment quoi en penser. Quelle raison pouvait bien le pousser à changer son comportement de la sorte du jour au lendemain ? Certes, elle ne risquait pas de se plaindre, puisque finalement ce changement était plutôt bénéfique. Sans doute qu'elle aurait pu ne pas vouloir voir les efforts de son mari, de continuer à ne pas faire attention à lui, mais elle n'aurait fait que compliquer leur relation. Il lui tendait une main en quelque sorte, et elle serait finalement bête de la repousser. Elle avait beau être fière et vaniteuse, mais elle était tout de même en mesure de voir à quel moment il était bon de céder, de passer au dessus de sa fierté. Et là en occurence c'était un de ces moments.

Elinor ne considérait pas que la campagne n'avait pas de charme, mais ce charme n'était pas assez pour le jeune femme. Se promener au milieu des fleurs était certes très jolie, agréable même, mais cela restaient des fleurs, et elle préférait la compagnie humaine. Pendant toute sa vie, elle avait vécu entouré de gens, alors le calme d'Edenhall était quelque chose d'entièrement nouveau pour elle. "La campagne a certainement du charme, je ne dirais point le contraire, mais je préfére la compagnie à la solitude. Pendant toute ma vie, J'ai toujours été entourée de personnes de mon âge, et je dois avouer que cela me manque." Elle adressa un sourire à son époux quand il mentionna de l'ammener voir les ruines. Elle ne savait pas ce qui le prenait à la couvrir d'attention de la sorte, mais elle était finalement bien loin de vouloir refuser. "Ce serait très aimable de votre part. J'ai ouïe dire que cet endroit était magnifique, et j'aimerais beaucoup m'y rendre" Elinor n'était pas encore à bout des surprises. So époux semblait avoir changé du tout au tout depuis leur dernière conversation, si bien qu'Elinor avait du mal à croire en ce changement. Mais la perspective de revenir bientôt à Londres pour un peu plus longtemps était fort agréable, elle en était même ravi. "Merci" Après tout, rien n'obligeait Edward d'emmener sa femme à de telles voyages, et sans doute que beaucoup d'hommes ne l'auraient pas fait.

Parler littérature semblait être une chose aisée à faire avec Edward. Les quelques semaines à Edenhall avaient poussé Elinor de se consacrer un peu plus à la lecture puisque désormais il n'y avait plus de bals pour égayer ses soirées. Lire semblait donc être une des seules choses que l'on pouvait faire durant les longues soirées à Edenhall. D'ailleurs c'était étrange que de constater qu'en en moins une chose, ils n'avaient pas des goûts si différents que cela. "En effet, j'ai également beaucoup apprécié les brigands. Mais en revanche, je n'ai pas apprécié Les souffrances du jeune Werter, je préfére de loin Faust. Quel genre de livres appréciez vous ?" Cette discussion s'annoncait finalement beaucoup plus interessante qu'elle n'avait pu paraitre au départ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je ne me sens pas en humeur, ce soir, de m'occuper des demoiselles qui font tapisserie.


✾ FEAT. : Tom Hiddleston
✾ MULTICOMPTE : Non
✾ ECRITS : 109
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Sam 1 Sep - 22:12


Comme quoi, quand il faisait des efforts parler ne devenait pas difficile. Edward devait juste réussir à se lancer. Chose qui pour lui ressemblait un peu à se jeter dans un lac alors qu’on savait pertinemment qu’on ne sait pas nagé. Il savait très bien qu’elle n’avait pas du remarqué sa présence, mais Edward l’observait bien plus qu’elle n’avait du le remarquer. Il était d’ailleurs bien plus doué pour observer que pour agir et il avait bien compris que derrière son côté vaniteux et fier se cachait surement une jeune femme, douce, aimante et surement fragile. Edward demeurait quelqu’un d’assez froid, un peu de gaieté ne lui faisait donc pas de mal et il commençait à voir chez sa femme un peu de gaieté qui trouvait finalement appréciable et pour la voir sourire, il devait y mettre du sien. Après tout, il l’avait accepté dans sa famille et même s’il ne désirait pas qu’elle devienne vraiment sa femme, ils pouvaient nouer une sorte d’amitié. Au moins, cela leur permettrait de moins s’ennuyer tout deux… Quoique … Edward n’avait pas vraiment le temps de s’ennuyer. Il la regarda avec amusement. « Non, vous croyez qu’il y a peu de divertissement à la campagne mais ce n’est pas vraiment vrai… Vous verrez lors de notre bal qu’il existe mille et une famille. Bien sur, aucune ne vient de Londres, mais si vous accepter leurs manières vous trouverez surement de très bonnes amies. » Edward n’avait pas envie d’être moralisateur, il voulait juste la prévenir. « Vous savez Elinor, j’ai vécu à Londres quelques temps et ce que j’ai appris, c’est que l’amitié est une chose précieuse. Dans ce monde, les vrais amis sont choses rares. La vie mondaine à tendance à nous faire oublier que les gens qu’on cotoie n’ont pas que de bonnes intentions. Beaucoup attendent juste le bon moment pour vous poignarder dans le dos. Si un jour, il vous arrive malheur, si par malchance je fais faillite…Que vous restera t’il ? Combien de ses amis seraient encore a vos côtés ? Très peu je le craint » Elle devait surement avoir l’impression de se trouver face à son père ou face à un vieu illuminé. Voilà pourquoi je ponctuais ma réponse par une petite boutade. « Heureusement pour nous, il y a bien plus de chance pour que ce soit eux qui soient ruinés que nous, ce qui est assez avantageux » Une chose à savoir avec Edward, c’était que quand il acceptait quelqu’un c’était souvent à vie. Et à partir de ce moment-là, il devenait quelqu’un d’extrêmement sympathique. Sans le savoir, pendant ces quelques jours ou elle lui avait laissé sa liberté, elle avait gagné des points et avec Edward c’était un vrai exploit.
Etant né sur ces terres, Edward connaissait bien Histon et ses alentours, le ruine, le lac, les grottes, les falaises…il y avait bien des choses à observer. « Mon père aimait m’y amener quand j’étais enfant, c’est un lieu que j’affectionne tout particulièrement »

Parler littérature n’était pas désagréable pour Edward, il aurait bien sûr été surement plus passionné par le sujet des chevaux mais il doutait qu’Elinor s’intéressait à ce milieu. Il avait donc bien choisi son sujet, elle semblait en effet passionner par ce qu’elle était en train de dire et il était bien plus intéressant que de parler avec des personnes qui aimaient ce dont elles étaient en train de parler. « J’ai une préférence pour le théâtre et pour les romans, rien de très novateur, je dois l’avouer. J’apprécie les écrits de Charles Dickens. Mais si je dois vous citer des auteurs que j’apprécie tout particulièrement, je vous citerais : Victor Hugo, Alexandra Dumas. Pour le théâtre, sans aucun doute : Molière et Shakespeare. Cela me fait penser que nous pourrions aller voir une pièce de théâtre un jour, avec un peu de chance nous trouverons le temps de le faire lors de notre séjour »



_________________
Never Forget
No man is offended by another man's admiration of the woman he loves; it is the woman only who can make it a torment.
© belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nineteenth-century.bbgraph.com/t12-youve-bewitched-me-body-and-soul-edward
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Mar 4 Sep - 16:01


Edward & Elinor

Pour une fois, discuter avec son époux semblait facile, presque naturel même. Edward semblait avoir mis ses préjugés de côté, ou du moins il semblait faire des efforts pour ses comporter normalement envers elle. Presque amical même, ce qui était tout de même assez surprenant. La jeune femme se demandait ce qui avait bien pu provoquer ce changement d'humeur chez Edward, mais elle était bien décider à faire comme si ce comportement était des plus normaux, tout simplement parce que c'était bien la première fois que le dialogue semblait aussi facile entre eux, alors elle ne voulait pas le gâcher. Par contre, elle n'appréciait pas réellement la tournure de la discussion. Elle avait l'impression d'être retournée au pensionnat et de devoir assister à un cours de moral, et autant dire qu'elle n'appréciait pas réellement ca même si son visage ne laissait rien paraitre. Elle tenta de peser ses mots pour éviter de ne paraitre trop ingrate aux yeux de son mari qui finalement semblait ne vouloir que son bien. "Votre inquiétude me touche Edward, mais vous n'avez pas besoin de vous inquiéter pour moi" La voix de la jeune femme était douce. Elle ne voulait surtout pas qu'il le prenne mal, mais en même temps, elle voulait faire en sorte qu'il remarque de lui-même qu'il ne se trouvait pas en face d'un enfant, mais de sa femme. Elle lui adressa un sourire, comme pour vouloir lui montrer qu'elle ne voulait pas se montrer blessante ou ingrate. Certes, il était plus âgé qu'elle, il avait certainement plus d'expérience qu'elle en bien des choses, mais elle n'était pas aussi naive qu'il semblait disposé à croire. Elle aimait les apparences, certes, elle pouvait se montrer superficielle et hautaine par moment, mais il allait devoir apprendre qu'il y avait plusieurs facettes aux caractère de la jeune femme, et que la première impression que l'on pouvait avoir d'elle était souvent fausse, ou du moins incomplète.
La jeune femme avait déjà été étonnée qu'Edward ne lui propose d'aller voir les ruines, mais elle l'était encore plus après qu'elle ait appris que ce lieu avait une signification particulière pour lui. Elle lui adressa de nouveau un sourire. "Alors je me sens encore plus honoré par votre proposition" C'était tout de même étrange qu'il commence tout à coup à s'ouvrir à elle... Étrange et pourtant agréable, et Elinor était finalement loin de vouloir contrer les tentatives de son époux pour apprendre à se connaitre.

Au moins au sujet de la littérature, ils semblaient avoir bien des choses à se dire, et il était agréable de découvrir qu'ils semblaient avoir des goûts similaires en ce domaine. "En ce qui en est du théâtre, j'apprécie également Shakespeare, en particulier ses comédies, mais également ses pièces historiques" Les yeux de la jeune femme brillaient. Ils avaient trouvé un sujet de discussion qui semblait les fasciner tous les deux. "Cela me ferait extrêmement plaisir" ajouta-t-elle au sujet de la visite au théâtre. Finalement, son époux ne semblait pas si désagréable que ca, elle allait juste devoir apprendre à se faire à son comportement quelque peu... spécial, et surtout apprendre à le connaitre. Et qui sait, peut-être réussiraient-ils même à établir une sorte de relation amicale avec le temps... Elle décida de profiter de l'occasion pour lui demander une question un peu plus personnelle, espérant que cela l'aiderait à la longue de cerner un peu plus le caractère de son mari. "Puis-je vous demander..." La jeune femme hésita un instant, se demandant si sa question n'était pas un peu trop audacieuse. Après tout, Edward était déjà assez occupé... "Lors de notre retour à Histon, pourriez-vous me montrer les environs ? Je suis consciente que vous travaillez beaucoup... Mais dans ce cas, pourriez-vous peut-être m'indiquer les endroits à voir ? Et peut-être m'expliquer comment m'y rendre ?" D'une certaine manière, elle lui proposait de passer plus de temps ensemble, même si elle était consciente qu'il était certainement trop occupé pour pouvoir accepter. Mais pour Elinor, c'était tout de même un grand pas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je ne me sens pas en humeur, ce soir, de m'occuper des demoiselles qui font tapisserie.


✾ FEAT. : Tom Hiddleston
✾ MULTICOMPTE : Non
✾ ECRITS : 109
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Jeu 6 Sep - 19:18


Edward se surprenait, mais pour une fois cela le surprenait d’une manière positive. Non pas qu’il avait envie de se faire surprendre mais tout simplement parce qu’il était en train de comprendre qu’il avait surement fait mauvaise route depuis le départ et qu’il s’en voulait. Il voulait lui laisser une autre chance, après tout ce n’était pas en la repoussant continuellement qu’il pourrait la comprendre. La jeune femme semblait avoir compris l’essentiel. Il était important de laisser à Edward sa liberté. La dernière fois, elle avait fait l’erreur de tenter de creuser son for intérieur et Edward ne supportait tout simplement pas qu’on fouine par là. C’était tout simplement une tentative d’autodéfense. Ni plus ni moins… Il avait besoin d’être prit avec des pincettes et surtout il lui fallait son temps pour accepter. Désormais, il était un peu plus apte à accepter la jeune femme dans sa vie ce qui expliquait le changement de comportement, même si ce n’était surement pas exceptionnel. Non, c’était finalement assez peu comme changement de comportement, mais c’était déjà ça. L’homme esquissa un léger sourire avant de jeter un coup d’œil par la vitre. Le paysage défilé doucement, ils étaient en train de passer non loin d’une forêt, les arbres lui rappelaient Edenhall, en plus immense. Il n’était finalement pas surprise, qu’elle ne désire pas qu’il tente de la protéger, il n’en avait finalement pas le droit. Il se contenta donc de continuer à regarder le paysage défilé. Le temps était ensoleillé, dommage de devoir passer cette journée dans un train, il n’avait plus qu’à espérer que le soleil soit de rendez-vous le lendemain. Si ce n’était pas le cas, il allait faire avec. Edward n’appréciait pas l’opéra mais il aimait se rendre au théâtre, il lui était arrivé de voir quelques pièces ou le public était utilisé pour rendre la pièce vivante. Il avait trouvé cette idée intéressante et souvent ça finissait en éclats de rire. Il était en fait bien plus facile de rire et de se détendre au théâtre qu’à l’opéra. L’opéra demeurait quelque chose de plus ennuyant pour lui, il n’y trouvait pas le même intérêt. Voir une pièce avec la jeune femme semblait donc particulièrement intéressant et cela risquait de les rapprocher. Cela faisait d’ailleurs pas mal de temps qu’il ne s’était pas rendu au théâtre, cette idée lui paraissait donc bien des plus sympathique. « Nous trouvons surement quelque chose à aller voir et vu que nos gouts se rapprochent, nous mettre d’accord ne sera surement pas difficile » Il lui sourit avant de s’étirer. Il s’ennuyait souvent lors de ce genre de voyages, mais finalement aujourd’hui cela semblait moins compliqué, moins ennuyeux.
Lui faire découvrir les environs ? Pourquoi pas, ce n’était pas une mauvaise idée, il n’avait juste pas pensé qu’il pourrait réussir à lui faire aimer la campagne, il n’avait donc même pas proposer. En guise de réponse il acquiesça avant de confirmer « Pourquoi pas, j’arriverais surement à trouver un moment pour vous faire découvrir les environs ».
Le reste du trajet se passa sans heurts… Quand le train s’arrêta la nuit venait juste de tomber. De quoi encore plus fatigué Edward. Il aida sa femme à descendre du train avant de monter dans un fiacre qui les attendait. Il salua l’homme avec politesse. « Connaissez-vous Edenstar ? » L’hôtel lui appartenait depuis quelques années désormais, ils allaient donc pouvoir prendre un repos bien mérité.



_________________
Never Forget
No man is offended by another man's admiration of the woman he loves; it is the woman only who can make it a torment.
© belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nineteenth-century.bbgraph.com/t12-youve-bewitched-me-body-and-soul-edward
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Jeu 13 Sep - 9:40


Edward & Elinor

Plus le temps passait, plus parler avec Edward devenait simple. Leur discussion avait été assez reservée au départ, ils avaient parlé plus par politesse que par envie. Mais au cours du temps, la jeune femme avait pris plaisir à parler avec son mari, et à vrai dire elle ne s'était pas imaginé que cela soit possible. Au fur et à mesure que la conversation progressait, ils apprenaient doucement à se connaitre, ou du moins à connaitre les goûts de l'autre en manière de littérature. C'était peut-être peu, mais c'était déjà un début. Surtout qu'Elinor ne semblait pas être la seule à apprécier cette conversation, il en était de même pour Edward, ou du moins c'était ce que la jeune femme supposait puisqu'il lui proposa de se rendre au théâtre ensemble. Alors peut-être que le premier pas était fait, qu'ils allaient désormais être en mesure de vivre ensemble sans passer leur temps à éviter l'autre... Et ce serait certainement déjá un grand progrès dans leur mariage. D'une certaine manière, Elinor avait craint que le désinterêt de son mari envers elle provenait tout simplement du fait qu'il souhaitait divorcer un jour ou l'autre, après tout, pour lui ce ne serait qu'une formalité, puisque le mariage n'avait pas été consommé... Donc il serait de nouveau libre, chose qu'il semblait tant apprécier, mais elle serait marquée à vie, et sans doute qu'aucun homme respectable ne voudrait prendre pour épouse une femme répugniée par son premier mari... Alors oui, une part du comportement d'Elinor pendant les premiers jours de leur mariage était sans doute du à la peur qu'elle avait ressenti à cette idée. Et pourtant, assise à ses côtés dans le train, elle avait entièrement oublié ses doutes et avait juste pris plaisir à la conversation, de découvrir que son époux pouvait tout à fait être une compagnie agréable quand il le désirait.
Heureuse qu'il ait accepté sa proposition de lui montrer les environs, elle lui adressa un sourire. Ce n'était pas un sourire forcé, mais un sourire heureux, naturel. "C'est très gentil de votre part"

Leur trajet prit bientôt fin, et la nuit tombante, le train s'arrêta dans la gare de Londres. Agréablement surprise, Elinor accepta la main d'Edward qui lui aida à descendre du train. Comme quoi, il pouvait tout à fait se montrer galant. Installée dans le fiacre, la jeune femme posa à nouveau son regard sur Edward lorsque celui-ci lui adressa la parole. L'Edenstar... Un hôtel luxueux de Londres. Bien sûr, elle en avait entendu parler, mais elle avait toujours séjournée chez de la famille lorsqu'elle avait été à Londres, alors elle n'avait jamais eu l'occasion de se rendre elle-même dans cet hôtel. "De réputation seulement. Et ce que c'est là que nous passerons la nuit ?" A vrai dire, elle ne savait pas vraiment si elle devait être heureuse à cette nouvelle ou non. A Edenhall, ils avaient des appartements séparés, mais á l'hôtel ? S'ils prenaient des chambres séparées, des rumeurs sur l'échec de leur mariage n'allaient certainement pas tarder à circuler dans toute la ville. Et s'ils prenaient une seule chambre... Et bien, elle préférait ne pas y penser. A vrai dire, elle n'avait pas la moindre idée de ce qui l'attendrait. Elle avait beau avoir vécu à la capital, elle était tout de même restée innocente sur bien des points, et en particulier sur ce qui se passait dans le lit conjugal... Mais de toute manière, elle ne pouvait finalement qu'attendre et voir si son époux désirait encore faire chambre à part ou non.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je ne me sens pas en humeur, ce soir, de m'occuper des demoiselles qui font tapisserie.


✾ FEAT. : Tom Hiddleston
✾ MULTICOMPTE : Non
✾ ECRITS : 109
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Ven 14 Sep - 11:48


Edward était riche, immensément riche, il n’avait nulle crainte à avoir sur le devenir de sa famille. Vu tout l’argent qu’il possédait, il pouvait donc dormir sur ses deux oreilles, il était loin de risquer la faillite. Edenill était un vrai succès, Toute l’Angleterre se pressait désormais pour passer quelques jours dans la demeure d’Edward Wentworth. Edward avait passé du temps à tout préparer. Il avait passé des heures à réfléchir à ce qu’il pouvait proposer pour que le système fonctionne et pour le moment celui-ci ne semblait pas prêt à s’essouffler. Les riches habitants des villes anglaises aimaient tout simplement venir à Edenill pour gouter au calme de la demeure. Et puis Edenhall était bien plus qu’un lieu de vie, c’était un lieu d’histoire, d’architecture, implanté dans un environnement favorable. Edward avait donc bien joué son tour, il était désormais un des hommes les plus riches d’Angleterre. Mais Edward ne passait pas ses journées à ne rien faire, cela aurait signé son arrêt de mort, il avait besoin d’activité. Edward aimait donc une vie active, mais pas une vie sociale. Il gérait tout seul, il n’avait pas besoin qu’on lui dise de faire si , de faire ça. Il était donc loin d’accepter que quelqu’un d’autre gère sa vie. Pour ce qui était d’Elinor, il tentait juste de lui rendre la vie plus agréable. Il était fatigué de la voir aussi malheureuse. Cela l’ennuyait, car il était loin de prendre du plaisir au malheur des autres. Et puis, il n’était pas un monstre, même si sa femme avait du le penser bien plus d’une fois. Pendant quelques secondes il se demanda si elle avait finalement pris un amant. Cela ne le regardait finalement pas et à vrai dire cela ne lui faisait rien, c’était au contraire presque compréhensible. Cependant, il était mieux pour lui de ne pas penser à ça, non il risquait de provoquer une crise de couple s’il revenait sur le sujet. Enfin crise de couple… il fallait déjà qu’il y ai un couple. Pour le moment, c’était loin d’être le cas. Ils commençaient tout juste à apprendre à se connaitre. Finalement ils n’étaient pas si opposée que ça, non ils avaient des points communs et pour Edward s’était tout de même important. « Edenstar fait partit de nos possessions, nous en avons un autre hôtel à Bath, un proche de Liverpool et quelques autres encores… » Il n’allait pas l’ennuyer avec tout ce qu’il possédait ça risquait d’être long. Mais Edward avait fait le pari d’investir un peu partout. Il avait embauché des hommes de confiance, des comptables, qui géraient ses comptes. Il faisait d’ailleurs régulièrement des voyages pour s’assurer du bon fonctionnement de ses possessions. Bien sûr loger à l’hotel allait les obliger à partager une chambre commune. Mais pour Edward ce n’était pas si gênant que çà. Ils pouvaient toujours partager un lit. Edward n’allait pas lui sauter dessus. Non, il n’en était pas là, il lui fallait plus pour passer à cette étape. « Nous y logerons donc »
Le fiacre mit pas mal de temps à arriver devant Edenhall, il était non loin Buckingham palace. Une fois arrivée, Edward aida sa femme à descendre avant de lui proposer son bras. Il se voyait en effet mal rentrer dans l’hotel avec sa femme derrière lui. Et puis, l’idée de se rapprocher d’elle n’était pas non plus inexistante dans son esprit. Il lui adressa un léger sourire l'invitant à le saisir.




_________________
Never Forget
No man is offended by another man's admiration of the woman he loves; it is the woman only who can make it a torment.
© belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nineteenth-century.bbgraph.com/t12-youve-bewitched-me-body-and-soul-edward
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Lun 17 Sep - 14:08


Edward & Elinor

C'était une agréable découverte pour la jeune femme que de remarquer que la compagnie de son époux pouvait être tout à fait plaisante. Il pouvait se montrer sympathique, presque prévenant même, autant dire que c'étaient là des qualités que la jeune femme n'avait pas eu l'occasion de découvrir auparavant, pas chez son époux du moins. Certes, il ne semblait tout pas avoir un aussi grand don pour la conversation que d'autres gentilhommes qu'elle avait pu rencontrer auparavant, des personnes qui arrivaient à captiver votre attention à peine ouvraient-ils la bouche, qui étaient en mesure de faire rire même la personne la plus sévère. Mais cela était déjà un pas dans la bonne direction. Cela montrait qu'ils n'allaient peut-être pas devoir continuer à vivre comme deux parfaits inconnus à Edenhall. Certes, la jeune femme était tout à faire consciente qu'elle avait de la chance. Son mari était riche, et il ne semblait pas être violent. Jusque là, ils ne s'étaient même pas interessé à elle, lui laissait donc bien des libertés. Peut-être était-ce donc trop naive de sa part de vouloir plus, de ne pas vouloir d'un mari qui était un parfait inconnu pour elle. Elinor ne rêvait pas vraiment du grand amour. On lui avait toujours enseigné que l'amour ne venait qu'avec le temps, que l'affection est une fleur timide qui n'éclot qu'au bout d'un certain temps. Donc non, elle n'avait pas attendu de son mari qu'il soit amoureux d'elle, puisque de toute manière elle était bien incapable d'éprouver de tels sentiments pour lui. Du moins pas pour l'Edward Wenworth tel qu'elle l'avait connu jusqu'à ce matin. Quand à la personne assise à ses côtés et qvec qui elle débattait de goûts littéraires, et bien, le temps allait certainement montrer si elle serait capable de l'aimer, de voir plus en lui qu'un homme dont la compagnie était agréable, qu'un ami.

En tout cas, son mari semblait réserver pas mal de surprises. Elinor avait souvent entendu parler de l'Edenstar qui était certainement un des hôtels les plus brisés à Londres, du moins parmi les personnes issues de la bonne société. Mais jamais elle n'aurait imaginé que le propriétaire ne serait personne d'autre que son époux... "Peut-être pourriez-vous me les montrer un jour lorsque l'occasion s'y prettera ?" La jeune femme avait toujours souhaité se rendre à Bath, mais pour le moment, elle n'en avait pas eu l'occasion, tout simplement. Mais peut-être que cela allait désormais changer ? Mais cela dépendait uniquement d'Edward, puisqu'il était très mal vu qu'une femme ne voyage seule... Mais s'ils possédaient un hôtel dans cette ville, sans doute qu'il se trouverait une occasion pour s'y rendre. La jeune femme accepta la main d'Edward qui lui aida à descendre du fiacre avant de poser sa main sur son bras. Voilà ce qui était étrange. En temps normal, il ne semblait pas se soucier de l'opinion d'autrui, et pourtant, ici cela ne lui semblait pas égal... Ou était-ce uniquement de la politesse envers elle ? Elle n'aurait pas su le dire...
Peu de temps plus tard, un des employés poussa une des portes des chambres avant de se pousser pour les laisser entrer. C'était certainement une des chambres les plus luxueuses de l'hôtel, et dans un coin étaient déjà déposés leur baggages. Doucement, Elinor lacha le bras de son époux avant de traverser la chambre et se rendre à la fenêtre. La vue était tout simplement magnifique, et on pouvait distinguer au loin le Buckingham palace... Au bout de quelques minutes, la jeune femme détourna son regard de la fenêtre pour le poser de nouveau sur son mari. Elle avait donc eu raison, ils partageraient chambre et lit ici... Mais pour le moment, elle préférait ne pas y penser. "Cet hôtel est magnifique. Mais comment se fait-il que vous possedez des hôtels dans diverses grandes villes ? J'ai assumé que vous n'appréciez pas voyager..." Comment quelqu'un qui n'appréciait pas voyager pouvait-il être le propriétaire d'un des hôtels les plus luxueux de Londres ? Surtout qu'Elinor avait ouïe dire qu'Edward n'appréciait point se rendre dans la capitale...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je ne me sens pas en humeur, ce soir, de m'occuper des demoiselles qui font tapisserie.


✾ FEAT. : Tom Hiddleston
✾ MULTICOMPTE : Non
✾ ECRITS : 109
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Lun 17 Sep - 17:56


Avec le temps Edward se montrait plus abordable. Mais le personnage était ainsi fait. Edward ne se liait pas avec le premier venu, même si celui-ci portait son nom et son gage de fidélité. Pour l’homme s’était tout de même important de savoir a qui il avait à faire avant d’établir une relation de confiance. Jusqu’alors il n’avait pas vraiment pu connaitre sa femme, celle-ci semblait si désireuse de quitter Edenhall qu’il n’avait finalement eu aucune envie à discuter avec elle. Son erreur, non pas la sienne, mais celle d’Elinor avait été de le questionner sur ses sentiments. Sur la raison qui le poussait à agir ainsi. Voilà ce qu’Edward détestait le plus au monde, surtout quand cela venait d’une personne inconnue. Si dans 10 ans, elle lui reposerait la même question, la réponse serait différente. Il trouvait cela fatiguant, même assise, elle se tenait droit. Quelle fatigue… Edward avait laissé tomber depuis longtemps ce genre de politesse, du moins quand il se trouvait en famille. Car après tout, sa femme faisait partie de la famille, au moins d’une certaine façon. Pour le moment, il était en train d’apprendre à la connaitre et ce n’était finalement pas plus mal. Il commençait aussi à l’apprécier et pour Edward s’était finalement un grand pas. D’une certaine façon elle le touchait dans ses tentatives à toucher la perfection… à être parfaitement comme on attendait qu’elle soit. Edward se demandait cependant ce qu’elle voulait vraiment ? Le savait –elle ? ou était-elle compétemment embrigadés dans ce qu’on lui avait appris ? Il n’en savait rien, mais il trouvait cela dommage qu’une éducation brise les ailes. Doucement, il était en train de voir qu’elle n’arrivait tout simplement pas à s’envoler… Elle était dans une cage en or. Elinor avait eu de la chance de tomber sur Edward. Malgré le caractère assez dur de son mari, il savait aussi lui laisser bien des libertés. Combien d’hommes auraient profité de sa beauté et de sa jeunesse, sans parler de sa virginité. Edward aurait eu milles occasions de lui sauter dessus et pourtant il ne l’avait pas fait. C’était surement bien un des seuls hommes qu’elle aurait pu épouser qui se serait comporté ainsi. En fait Edward ne se voyait tout simplement pas forcer une femme dans une relation. Pour lui, il était donc important qu’il y ait de l’amour. Quant au fait que celui-ci puisse naitre avec le temps, il était bien évidemment d’accord avec ce fait. L’amour ne naissait pas en une fraction de seconde, à part peut-être pour des cas vraiment particulier. D’une certaine manière, il trouvait qu’elle possédait une certaine innocence et c’était finalement ce qu’il appréciait le plus chez elle, un peu ce côté enfant, rêveur. « Nous aurons surement l’occasion d’y aller » Edward s’y rendait plusieurs fois par an, mais ce n’était pas non plus très souvent, juste histoire d’aller fourrer son nez dans les comptes. Ce fut avec un sourire qui l’observa se diriger vers la grande vitre qui leur offrait une très jolie vue de Londres. Voilà ce qu’il préférait chez elle, mais hélas c’était assez rare à observer. Edward déposa sa veste sur le dossier d’une chaise, il avait envie de se mettre à l’aise, mais il était l’heure de diner, et il devait avouer qu’il avait tout de même assez faim. L’homme s’approcha de sa femme, pour observer la vue à son tour. Il n’y trouvait pas le charme d’Edenhall, mais c’était aussi agréable à regarder. « Pas vraiment, mais cela permet d’avoir de très bon revenus… sans vraiment me tracasser. Il me suffit de m’y rendre plusieurs fois par an pour regarder les comptes… pour gérer et donner les initiatives de l’année et ça marche plutôt bien. En étant un peu partout en Angleterre ça nous donne plus de force que les autres. » L’homme tourna délicatement sa tête vers sa femme avant de poser son regard dans le sien. Elle avait de jolies yeux, c’était la première fois qui le remarquait. « Nous n’allons pas tarder à souper » Edward se redressa avant de laisser la jeune femme seule pour qu’elle puisse se changer. Quant à lui il alla dans une pièce annexe, histoire de passer une tenue un peu plus décente…


_________________
Never Forget
No man is offended by another man's admiration of the woman he loves; it is the woman only who can make it a torment.
© belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nineteenth-century.bbgraph.com/t12-youve-bewitched-me-body-and-soul-edward
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Lun 17 Sep - 19:18


Edward & Elinor

Sur certains points, la jeune femme pouvait certainement paraitre un peu naive, enfantin même, bien qu'elle faisait de son mieux de ne pas le laisser paraitre, de se comporter d'une manière qu'elle jugeait plus digne d'une femme de son rang. Sans doute que son comportement lors de telles sorties en faisaient parti. Elle avait passé plusieurs années en pensionnat, à toujours être "enfermée" au même endroit, alors maintenant elle désirait vivre. Sortir en société, voyager. Toutes ces choses dont elle n'en avait pas eu l'occasion jusqu'à maintenant. Quoique, ce n'était pas entièrement vraie, puisque pendant deux ans, elle avait pu vivre une vie bien remplie à Londres, s'épanouir en société. Mais vivre à Edenhall lui donnait l'impression d'être de nouveau enfermée, sauf que cette fois il ne semblait pas y avoir d'échappatoire. Certes, la propriété était magnifique, mais cela n'était qu'une sorte de cage dorée pour elle. Sans doute était-ce bête de penser ainsi, mais elle s'était quelque peu sentie prisonnière de sa nouvelle vie. Peut-être que cela allait changer maintenant. Après tout, Edenhall était loin d'être un endroit désagréable à vivre, alors si elle se sentirait moins seule, peut-être allait-elle pouvoir s'y habituer. Son époux n'était sans doute pas ce que l'on pouvait qualifier d'un ami, mais qui sait, cela pouvait encore venir, surtout qu'ils semblaient tout de même être en mesure de s'entendre, et ils semblaient avoir plus de points communs que l'on aurait pu le deviner à premier regard. Mais elle n'arrivait pas entièrement à sortir l'image d'Edward de sa tête, tel qu'il avait été la première fois qu'elle avait tenté de lui adresser la parole. Maintenant, il semblait tellement différent, comme si ce n'était pas le même homme, et elle avait encore un peu de mal à croire en cette nouvelle gentillesse, bien qu'il fallait avouer qu'elle préférait de loin le voir de cette manière.
La jeune femme écouta les explications de son mari. Elle n'avait beau pas s'y connaitre en matière d'affaire, mais ce qu'il racontait semblait... logique. Même si cela devait certainement être moins facile que cela n'avait l'air en l'entendant parler de la sorte. En tout cas, c'était la première fois qu'il répondait à une de ses questions qui concernaient ses affaires, et la jeune femme tentait de se faire une idée un peu plus concrète de ce qu'il faisait au juste. Elle finit par plonger son regard dans celui de son mari. Pour elle, c'était la première fois qu'il la regardait vraiment, pas par politesse mais parce qu'il semblait le vouloir, et elle ne savait pas réellement quoi en penser, si bien qu'elle lui adressa un sourire qui semblait finalement convenir en vue de leur nouvelle "intimité", bien que l'on ne puisse sans doute pas qualifier leur relation d'intime. Pour le moment, ils étaient tout simplement deux inconnus forcés d'habiter ensemble et qui tentaient d'apprendre à se connaitre, rien de plus. Il finit par se détourner et aller dans la pièce voisine, ce qui soulageait la jeune femme. Elle souhaitait mettre des habits plus adaptés pour la soirée et était bien heureuse de ne pas devoir se changer alors qu'il était dans la même pièce. Rapidement elle se lava avant d'échanger la robe qu'elle avait mis pour le trajet pour une robe bleue, plus raffinée, et qui de plus mettait en valeur ses yeux. En temps normal, elle aurait certainement fait appel à une servante pour lui aider à fermer le bustier, mais elle préférait éviter d'appeler une des employés de l'hôtel, si bien qu'elle mit certainement plus de temps que nécessaire à s'habiller. Une fois habillée, elle frappa doucement à la porte de la pièce dans laquelle était parti son mari. Sans doute avait-il eu l'idée de se changer lui aussi, et elle ne souhaitait pas le déranger bien qu'il avait certainement été plus rapide qu'elle.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je ne me sens pas en humeur, ce soir, de m'occuper des demoiselles qui font tapisserie.


✾ FEAT. : Tom Hiddleston
✾ MULTICOMPTE : Non
✾ ECRITS : 109
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Mar 18 Sep - 17:28


Attendrissante ? il était loin de vouloir lui donner cet adjectif. Mais il devait avouer, il y avait tout de même quelque chose qui rendait sa femme attachante, malgré tout les défauts qu’il pouvait lui trouver. Mais pour ce qui était des défauts, Edward s’en trouvait déjà pas mal le considérant. Il était quelqu’un qui jugeait rapidement et qui n’avait pas honte à accepter ce qu’il était. Il ne recherchait pas la perfection et il ne demandait à personne de l’atteindre, il jugeait cela impossible. Ce qui n’aimait pas, c’était finalement cette façon d’agir qui poussait à faire croire qu’on était maitre de tous. Ce n’était qu’une Utopie victorienne. La face reste de marbre mais le cœur agonisait de douleur. Edward cherchait donc plus ce qu’il y avait derrière que le devant, ce n’était finalement pas du tout ce qui l’intéressait. Sa mère avait fait le choix de ce mariage. Il aurait pu lui choisir n’importe quel autre femme. Après tout, la seule chose qu’elle désirait c’était avant tout que son fils lui donne un petit fils pour qu’Edenhall ne partent pas dans une autre famille. Etant le fils, Si Edward restait sans enfant, sa fortune et ses biens seraient dépouillés entre ses sœurs, sœurs qui ne portaient plus le nom de la famille Wentworth et c’était inacceptable pour sa mère. Bien que ne désirant pas d’enfant, l’idée de laisser son très cher foyer et ses écuries à quelqu’un qui n’était pas à proprement parler de la famille, l’énerver quelque peu. Surtout, qu’il était incapable, tout simplement incapable de supporter les époux de ses sœurs…. Aucun ne le supportait et c’était réciproque. Autant dire que leurs futurs repas familiaux risquaient d’être des plus passionnants. Heureusement, Edward n’y était pas encore, il avait du temps pour se morfondre, mais il n’avait reçu aucune invitation et il n’en avait pas donné. Ses sœurs étaient déjà conviées au bal et c’était pas mal. Elinor allait donc se retrouver face à des harpies, si ce n’est sa plus jeune sœur. Edward s’était toujours très bien entendu avec ses sœurs, mais à partir du moment où elles s’étaient trouvé marier, elles s’étaient toutes retournés contre lui, à part sa cadette. Raison pour laquelle, elle était désormais la seule qu’il tolérait vraiment. En fait , Edward s’entendait finalement avec bien peu de personnes, mais cela ne le gênait pas. Il était bien seul, sans trop de monde. Dans sa vie il avait dû faire des choix et ouvrir une partie de son domaine aux touristes n’avaient pas été la plus facile. Cependant, c’était le seul moyen pour qu’Edenhall et la famille Wentworth ne subissent pas la révolution industrielle. Il avait joué et il avait gagné, mais il aurait aussi pu tout perdre. Edward laissa sa femme à ses occupations. Il jugeait qu’elle avait sans doute besoin de tranquillité pour se changer. Et il n’avait aucune envie de la gêner dans ses préparatifs. Il préféra donc se changer dans la pièce voisine. Mais Edward se changea rapidement, il sortit donc de sa chambre, par une autre porte qui donnait sur son bureau avant de rejoindre le couloir et plus tard l’homme qui gérait l’hotel. Il resta avec lui, le temps de lui demander quelques nouvelles mais aussi pour lui donner un rendez vous le lendemain matin…
Quand il revint, ce fut juste à temps pour entendre toquer à la porte. Il ouvrit donc celle-ci avant de se reculer pour observer la jeune femme. « Vous êtes ravissante » Et pour une fois il le pensait. Il ne lui avait cependant pas dit qu’en raison de leur venue, l’hotel organisait un bal, un petit bal, mais elle allait surement pouvoir se détendre. « Allons-y » lui dit il tout en lui tendant le bras.
Quelques minutes plus tard, il se trouvait à tabler et Edward mourrait d’envie qu’on lui serve son assiette. « Avez-vous fait votre choix ? »



_________________
Never Forget
No man is offended by another man's admiration of the woman he loves; it is the woman only who can make it a torment.
© belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nineteenth-century.bbgraph.com/t12-youve-bewitched-me-body-and-soul-edward
avatar

One half of the world cannot understand the pleasures of the other.


✾ FEAT. : jenna louise coleman
✾ MULTICOMPTE : william cavendish
✾ ECRITS : 134
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Jeu 20 Sep - 9:38


Edward & Elinor

Il était sans doute encore un peu trop tôt pour dire qu'elle appréciait son époux, mais Elinor devait avouer que la présence d'Edward était moins désagréable qu'elle ne l'aurait pensé. Il semblait faire des efforts pour lui parler, et même si elle ne comprenait pas vraiment la cause de ce comportement, elle tentait d'en faire également de son côté. Le plus étrange dans cette histoire était certainement le fait que cela était loin d'être difficile de faire des efforts. Plus leur discussion avait avancé, plus cela avait semblé naturel, facile. Alors oui, elle appréciait ce côté d'Edward qu'elle était entrain d'apprendre à connaitre. Peut-être était-ce pas plus mal qu'elle avait le prétexte de se changer pour rester seule un moment, pour réfléchir à l'évolution des choses. Il y avait bien trop de choses qu'elle ne comprenait pas. Pourquoi était-il tout à coup sympathique envers elle ? Pourquoi l'avoir emmené à Londres dans l'unique but de lui faire plaisir ? Elle avait déjà entendu parler de ce genre de comportement, mais l'explication ne lui semblait pas convenir à Edward. Non, il n'était pas amoureux d'elle. C'était impossible. Il avait été on ne peut plus clair sur ce point. Alors pourquoi ?? Voilà une question à laquelle elle était bien incapable de répondre. Et finalement lorsqu'elle avait enfin terminé de se changer, elle n'était pas bien plus avancée sur ce sujet. De toute facon le mieux était sans doute de voir comment les choses allaient continuer... Et c'est dans cette optique qu'elle finit par rejoindre son mari dans la chambre d'à côté. Une fois de plus, Edward réussit à la prendre de court. Voilà qu'il lui faisait des compliments... Cela ne semblait pas vraiment être son habitude. Il était tout sauf un flatteur, si bien que la jeune femme savait apprécier une telle remarque venant de lui. Elle lui adressa un sourire en guise de réponse avant d'atttraper tendrement son bras. C'était étrange. Quelques jours plus tôt, il l'avait rabaissé du plus qu'il le pouvait, et les voilà maintenant entrain de jouer au couple heureux... Et cela n'était même pas difficile. Quelques minutes plus tard, ils étaient assis à une petite table, un peu à l'écart des autres personnes qui se trouvaient dans la même pièce. Pendant un bref instant, la jeune femme chercha des visages familiers parmi ces personnes, mais elle n'en vit pas. Dommage. Mais de toute manière, elle doutait fort que son époux ne souhaitait engager la conversation avec des connaissances à Elinor. En tout cas, choisir son repas n'était pas bien difficile. "Oui, Je prendrais les spécialités de la maison" Elle posa de nouveau son regard sur son mari qui semblait heureux qu'elle n'ait pas mis plus de temps pour se décider. A vrai dire, cela faisait un petit moment qu'elle avait voulu l'interroger au sujet de sa famille, et sans doute que maintenant était une bonne occasion. "Est-ce que vos soeurs assisteront au bal à Edenhall ? J'ai hâte de les rencontrer" D'ailleurs, cela était tout de même assez étrange qu'aucune d'entre-elles n'ait fait le déplacement jusqu'à maintenant. Après tout, elles avaient beau être mariées, il était tout de même coutûme qu'elles viennent payer leur respects à l'épouse de leur frère... Ou du moins qu'elles n'envoyent une lettre. C'était donc assez étrange que cela n'ait pas été le cas. Mais si elles étaient comme Edward à ne pas respecter les convenances sur pas mal de points, peut-être était-ce normal finalement...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je ne me sens pas en humeur, ce soir, de m'occuper des demoiselles qui font tapisserie.


✾ FEAT. : Tom Hiddleston
✾ MULTICOMPTE : Non
✾ ECRITS : 109
✾ STATUT RP : ouvert

MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   Jeu 20 Sep - 17:40


Assis sur la chaise luxueuse, Edward n’avait pas besoin de contempler le menu. Disons qu’il savait très bien ce qu’on servait à Edenstar. Il était d’ailleurs interdit de changer celui-ci sans son accord préalable. Edward avait droit de regard sur tout, c’était un pouvoir qu’il possédait, un pouvoir qu’il savait utiliser. Il n’allait pas chercher des excuses pour expliquer son comportement. Mais quand on est respecté par la simple évocation de son nom, il est facile de se sentir d’une certaine façon supérieure. Heureusement, ce n’était finalement pas le cas d’Edward qui appréciait qu’on l’aime à sa juste valeur. Car Edward n’était pas qu’un homme d’affaire et il était las qu’on le voit uniquement comme ça. Il lui arrivait souvent de se demander si le temps ne l’avait pas fait devenir si austère que plus personne n’était en mesure de chercher plus loin. Surement, c’était surement vrai et même si ce n’était pas facile à accepter, il se devait de voir la réalité telle qu’elle était. En Tout cas, Edward ne se privait pas de ce qu’il avait acquis. Il était riche et c’était tant mieux pour lui. Il n’allait pas non plus cracher sur son argent. Car si l’argent ne fait pas le bonheur, nul doute qu’il y contribue. C’est toujours un souci en moins et vu l’époque, c’était tout simplement un véritable soulagement. Et puis, c’était en particulier grâce à cet argent qu’il pouvait pratiquer ce qu’il aimait. Sans lui, la vie d’Edward serait sans doute bien plus morose. Edward n’était pas malheureux, non il était heureux, sa vie lui satisfait, il ne désirait rien d’autre. Elinor était donc arrivé telle l’intruse qui dérange. La situation était différente, Elinor avait été propulsé dans la vie d’Edward. Elle s’était préparée à se marier depuis son plus jeune âge. Pour Edward, le mariage était signe de punition, un acte écrit qui n’avait finalement que peu d’importance. Ce qui l’avait le plus déranger, c’était tout simplement que quelqu’un dont il n’avait pas désiré la présence face partie de sa vie, qu’elle vienne chez lui, dans son monde. Edward était donc en face acceptation. L’homme n’était pas quelqu’un de très austère, même s’il était vrai, qu’Edward aimait la solitude et ses habitudes. Cependant, il était un piètre dictateur et détestait être le centre de souffrances. Voilà donc qui expliquait son comportement. Au départ, il n’avait eu aucune envie de la charmer, cela ne l’intéressait pas vraiment. Il cherchait juste à rendre la situation pus agréable pour l’un et pour l’autre. Aujourd’hui, il avait fait un pas vers elle, et cela semblait fonctionner. La jeune femme s’était un peu ouverte à lui. Bien sur ce n’était pas encore très chaleureux, mais c’était déjà bien mieux. Edward savait parfaitement que la jeune Elinor aurait préférait un mari plus jeune, plus dans sa vision des choses car après tout, il n’y aurait pas pu avoir plus opposé, mais cela était aussi valable pour lui. Le serveur arriva, l’air quelque peu stressé. Edward était habitué à ce genre de réactions. Quand il venait tous les employés étaient au garde à vous. Edward ne demandait pas beaucoup, mais i voulait que le service soit impeccable. Il commanda donc les deux menus, ajoutant une bouteille de vin, histoire de boire quelque chose de plus agréable que de l’eau. Ses sœurs, il est vrai qu’il ne lui en avait par parler beaucoup. L’homme roula des yeux, le bal allait être tendu, c’était obligatoire. Mais ils allaient devoir faire avec. « Oui… De toute manière, si je ne les avais pas invités, elles seraient quand même venues. Méfiez-vous… en m’épousant vous êtes devenu leur pire ennemie, et quand elles s’y mettent, elles sont de véritables harpies. Cependant, je pense que vous vous entendrez avec ma plus jeune sœur, il semblerait qu’elle soit la seule à ne pas avoir changé son comportement depuis son mariage » Je soupirais, il était triste qu’une famille se déchire pour cause d’héritage. Etre enfant unique arrangée donc pas mal les choses, mais cela devait être assez ennuyeux. « Le voyage ne vous a pas trop fatigué ? »



_________________
Never Forget
No man is offended by another man's admiration of the woman he loves; it is the woman only who can make it a torment.
© belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nineteenth-century.bbgraph.com/t12-youve-bewitched-me-body-and-soul-edward

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité XD - ELINOR-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Musha Le Grand Guerrier ! Imaginaire [En cour]
» URGENTE BLOOD TRANSFUSION POUR LES BLOOD SUCKER ,GRAND MEPRIS POUR LES DONNEURS
» Quêtes : L'homme est un loup pour l'homme et un porc pour la femme. {Godfrey et Edward}
» Un petit pas pour l'homme, l'heure fatale pour une table [Arto - Xanatov Rey'a'Nor]
» Un bien grand voyage pour une si petite fille [Pv Andrew]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✾ It's over :: ✾ RPs-